Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2015 1 19 /10 /octobre /2015 19:20
Lac gris et ciel plombé....Qu'importe, sous la surface nous apportons nos propres soleils: les leds, petites merveilles de technologie et de puissance déchiront les ténèbres....

Lac gris et ciel plombé....Qu'importe, sous la surface nous apportons nos propres soleils: les leds, petites merveilles de technologie et de puissance déchiront les ténèbres....

Participants: Gilles Froment et Stéphane Simonet

Après les plongées lumineuses du Dramont, sous l'ile d'or, retour à notre lac alpin préféré pour une ambiance plus minérale et froide, sous les eaux du Bourget. Une plongée d'atmosphère, en équilibre sur le tombant de Chindrieu qui sonde vers l'obscurité..... Sombre et froid d'accord, mais pas dépourvu de vie, comme le démontre les images de Gilles.....

Pour commencer et se mettre dans l'ambiance, une vidéo de notre immersion... noir, c'est noir...

Le panneau fédéral qui met en garde les "touristes" contre les dangers de la plongée lacustre. Froid, osbcurité et tombant vertical jusqu'à - 65 m ne rendent pas cette immersion facile....

Le panneau fédéral qui met en garde les "touristes" contre les dangers de la plongée lacustre. Froid, osbcurité et tombant vertical jusqu'à - 65 m ne rendent pas cette immersion facile....

Stéphane, équipé d'un recycleur ventral "Triton". 265 litres de gaz consommés pour 1h 15 de plongée... Gilles, en circuit ouvert, a vidé son bi 2 fois 10 litres... niveau consommation, avantage recycleur !

Stéphane, équipé d'un recycleur ventral "Triton". 265 litres de gaz consommés pour 1h 15 de plongée... Gilles, en circuit ouvert, a vidé son bi 2 fois 10 litres... niveau consommation, avantage recycleur !

Et voilà Gilles, juste avant la descente.

Et voilà Gilles, juste avant la descente.

De l'autre côté de la pointe, rapide check du matériel avant de se laisser happer par les ténèbres. cette pause permet aussi de récupérer du palmage d'approche, dans une eau pas encore froide en surface....

De l'autre côté de la pointe, rapide check du matériel avant de se laisser happer par les ténèbres. cette pause permet aussi de récupérer du palmage d'approche, dans une eau pas encore froide en surface....

Voila le tombant, révélé par nos éclairages. Parfaitement vertical, il offre vers 40/50 m des surplombs, véritables toits sous lesquels on peut s'engager. Prudence toutefois, la profondeur est là...

Voila le tombant, révélé par nos éclairages. Parfaitement vertical, il offre vers 40/50 m des surplombs, véritables toits sous lesquels on peut s'engager. Prudence toutefois, la profondeur est là...

Le recycleur permet de maintenir la pression partielle d'oxygène dans la boucle respiratoire constante, et d'optimiser ainsi la durée de plongée qui s'allonge et la durée des paliers qui diminue. Pas de bulles, pas de bruits et un gaz respiré tiède et humide.En contrepartie, un pilotage fin de la machine et une attention de tous les instants.

Le recycleur permet de maintenir la pression partielle d'oxygène dans la boucle respiratoire constante, et d'optimiser ainsi la durée de plongée qui s'allonge et la durée des paliers qui diminue. Pas de bulles, pas de bruits et un gaz respiré tiède et humide.En contrepartie, un pilotage fin de la machine et une attention de tous les instants.

La roche est couverte de vase, qui comme la neige des massifs ne demande qu'à tomber vers le fond, déclenchant une avalanche de touille ( voir la vidéo ) réduisant la visibilité à néant. on plonge proche de la paroi mais sans l'effleurer, sous peine de ruiner la plongée...

La roche est couverte de vase, qui comme la neige des massifs ne demande qu'à tomber vers le fond, déclenchant une avalanche de touille ( voir la vidéo ) réduisant la visibilité à néant. on plonge proche de la paroi mais sans l'effleurer, sous peine de ruiner la plongée...

Voici le profil de la plongée (trait noir). la courbe bleue indique la température: de 18°C en surface, elle tombe à 9°C à 40 m.La zone rouge indique la zone de décompression, 5' maxi à réaliser à - 6 m.

Voici le profil de la plongée (trait noir). la courbe bleue indique la température: de 18°C en surface, elle tombe à 9°C à 40 m.La zone rouge indique la zone de décompression, 5' maxi à réaliser à - 6 m.

Une lotte, posée sur le relief. ce poisson apprécie les eaux froides et dés que la température dépasse les 20°C, il entre dans un état semi comateux. il reste très apprécié des gourmets, puisqu'un dicton affirme que "Pour un foie de lotte, un homme donnerait sa cotte, un évêque sa calotte et une femme sa culotte."

Une lotte, posée sur le relief. ce poisson apprécie les eaux froides et dés que la température dépasse les 20°C, il entre dans un état semi comateux. il reste très apprécié des gourmets, puisqu'un dicton affirme que "Pour un foie de lotte, un homme donnerait sa cotte, un évêque sa calotte et une femme sa culotte."

Ces moules zébrées recouvrent le tombant presque jusqu'en bas, formant des amas compacts.

Ces moules zébrées recouvrent le tombant presque jusqu'en bas, formant des amas compacts.

Cet écrevisse est d'origine nord américaine, importé en France il y a un siècle. Ce yankee s'est bien adapté et est considéré comme une espèce invasive.

Cet écrevisse est d'origine nord américaine, importé en France il y a un siècle. Ce yankee s'est bien adapté et est considéré comme une espèce invasive.

Le "monstre" en macro, photographié par Gilles. Un alien des profondeurs lacustres.....

Le "monstre" en macro, photographié par Gilles. Un alien des profondeurs lacustres.....

Le photographe a qui nous devont toutes ces images.....

Le photographe a qui nous devont toutes ces images.....

... y compris ce beau portrait de votre serviteur, tout fier !

... y compris ce beau portrait de votre serviteur, tout fier !

La plongée en lac réserve bien des surprises, n'hésitez pas, bien équipé et bien préparé, à venir les découvrir. Mais toujours avec prudence, ici plus qu'ailleurs elle s'impose à nous tous....

Bonnes plongées.

Partager cet article

Repost 0
Published by plongeur
commenter cet article

commentaires