Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2016 7 10 /01 /janvier /2016 18:11

Compte rendu des plongées en lac des 2 et 14 décembre 2015 et 3 janvier 2016

Un monstre subaquatique ? pas du tout... une simple écrevisse passée sous le viseur du photographe.      photo Gilles Froment

Un monstre subaquatique ? pas du tout... une simple écrevisse passée sous le viseur du photographe. photo Gilles Froment

Participants : Gilles Froment & Stéphane Simonet

premier membre du duo, Gilles, qui maîtrise sur le bout des doigts un art subtil: celui de rassembler autour de lui une panoplie effroyablement complexe de bouteilles, détendeurs, recycleur, accessoires, vannes, mousquetons, bidules, machins et autres trucs, et surtout de plonger avec...on y croit pas, et pourtant une fois sous l'eau, tous ces équipements trouvent une place..... Photo Stéphane Simonet

premier membre du duo, Gilles, qui maîtrise sur le bout des doigts un art subtil: celui de rassembler autour de lui une panoplie effroyablement complexe de bouteilles, détendeurs, recycleur, accessoires, vannes, mousquetons, bidules, machins et autres trucs, et surtout de plonger avec...on y croit pas, et pourtant une fois sous l'eau, tous ces équipements trouvent une place..... Photo Stéphane Simonet

Commencer l’année comme on l’a achevée, en plongée ! Voici notre option pour passer de 2015 à 2016. Je vous rassure, la nuit fatidique s’est déroulée de façon classique, dans les bulles du champagne. Mais un peu avant, et juste après, nous avons trempé le matériel dans les eaux froides du lac du Bourget. Voici les grandes lignes d’une trilogie pour 2 plongeurs.

Second client, Stéphane. Son cas est plus particulier: un optimisme quasi permanent qui malgré les fuites, les pannes, le matériel cassé, perdu, en vrac ou les galères successives, lui permet d'avoir toujours la même envie, la même passion: plonger !!!        photo Gilles Froment

Second client, Stéphane. Son cas est plus particulier: un optimisme quasi permanent qui malgré les fuites, les pannes, le matériel cassé, perdu, en vrac ou les galères successives, lui permet d'avoir toujours la même envie, la même passion: plonger !!! photo Gilles Froment

Acte 1 : 2 décembre 2015

ça souffle au Bourget, et le vent glacé lève une petite houle, qui ne facilitera pas la mise à l'eau.           photo Gilles Froment

ça souffle au Bourget, et le vent glacé lève une petite houle, qui ne facilitera pas la mise à l'eau. photo Gilles Froment

- 40 m. Le tombant sonde inévitablement vers le fond, se perdant dans une nuit d’encre ou se dilue le faisceau des phares. En apesanteur, nous palmons lentement dans une eau à 6 ou 7°C, sur la pointe des palmes. Si je crains la montée du CO2 dans ma boucle respiratoire, Gilles doit veiller à ne pas faire chanter ses détendeurs trop haut. Nous évoluons donc à l’économie, sans effort. Efforts fournis avant, lorsqu’il a fallu s’équiper de notre barda habituel et palmer jusqu’à la pointe du tombant.

Gilles, bi dorsal et relais de nitrox 32 en relais, se laisse glisser dans l'eau couleur menthe à l'eau qui virera à l'encre la plus sombre quelques dizaines de mètres plus bas. Nous sommes au sommet du tombant, juste avant de basculer dans le vide. Encore une expiration, et ce sera la descente....photo Stéphane Simonet

Gilles, bi dorsal et relais de nitrox 32 en relais, se laisse glisser dans l'eau couleur menthe à l'eau qui virera à l'encre la plus sombre quelques dizaines de mètres plus bas. Nous sommes au sommet du tombant, juste avant de basculer dans le vide. Encore une expiration, et ce sera la descente....photo Stéphane Simonet

Après une quinzaine de minute il faut penser à remonter car le bi dorsal de Gilles est bien entamé et le froid se fait plus présent. De mon côté, c’est autre chose qui me tracasse un peu…. Encore des glouglou dans ma boucle….. ça devient régulier, vous vous souvenez ? (voir Vendredi 13 http://asspplongee.over-blog.com/2015/12/vendredi-13.html )

Pour l'instant tout va bien et je m'offre un "selfie" avec un nain de jardin posé là par un plongeur farceur... Pas de réflexion, s'il vous plait !!

Pour l'instant tout va bien et je m'offre un "selfie" avec un nain de jardin posé là par un plongeur farceur... Pas de réflexion, s'il vous plait !!

A nouveau j’ai du mal à expirer dans la boucle, et finalement vers – 10 m j’abandonne mon recycleur poreux pour m’emparer de mon détendeur de secours. Dépité, j’indique à Gilles que j’ai un souci et que je suis passé sur « bail out » comme disent les Tekkies. Contrarié, j’ai de plus en plus froid et pour finir les paliers je cherche le pack d’accus sensé être mousquetonné sur ma « queue de castor »… Rien ! Pas de mousqueton, pas de pack…. J’ai perdu le précieux accessoire, pas d’alimentation pour mon gilet chauffant, donc….

Voici l'ambiance typique du tombant, sur une des "terrasses" qui jaillissent du plan vertical disparaissant vers le fond. Toujours nimbé d'ombre, il vous faudra des phares puissants pour les révéler.    photo Stéphane Simonet

Voici l'ambiance typique du tombant, sur une des "terrasses" qui jaillissent du plan vertical disparaissant vers le fond. Toujours nimbé d'ombre, il vous faudra des phares puissants pour les révéler. photo Stéphane Simonet

A – 6m dans la vase, je peste en silence : de l’eau dans le recycleur, un accu perdu…. Comment ce satané mousqueton s’est-il ouvert ? Mystère….. Bon. La série noire se poursuit, dirait-on…..

cet univers n'est pas seulement minéral, la vie y a trouvé son chemin, comme ce poisson posé sur un replat rocheux.      photo Gilles Froment

cet univers n'est pas seulement minéral, la vie y a trouvé son chemin, comme ce poisson posé sur un replat rocheux. photo Gilles Froment

Acte 2 : 14 décembre 2015

en cette fin d'après midi, c'est en circuit ouvert monté en "side mount" que je m'immerge, à la recherche de l'accus perdu... Au premier plan, le recycleur Joki de Gilles qui reprend du service........ Photo Gilles Froment

en cette fin d'après midi, c'est en circuit ouvert monté en "side mount" que je m'immerge, à la recherche de l'accus perdu... Au premier plan, le recycleur Joki de Gilles qui reprend du service........ Photo Gilles Froment

Nous voilà de retour, la dernière demi RTT 2015 sacrifiée pour tenter de retrouver cet accu voyageur. J’ai laissé mon ventral au garage, faux poumon inspiratoire percé d’un trou à l’échelle atomique, quasi indécelable… Du coup harnais side mount avec 2 fois 6 litres pour chercher l’accu, que nous espérons tombé sur le fond entre la plage et le tombant. Gilles en profite pour remettre son recycleur latéral Joki en route, revenu de SAV après lui aussi des bugs sur l’étanchéité….

le jour tombe sur le lac, complètement apaisé ce jour là. La lumière était particulièrement belle, le jour hésitait à finir mais la nuit ne semblait pas pressée.....Photo Gilles Froment.

le jour tombe sur le lac, complètement apaisé ce jour là. La lumière était particulièrement belle, le jour hésitait à finir mais la nuit ne semblait pas pressée.....Photo Gilles Froment.

Nous sommes au bord du lac vers 15h 30, et dans l’eau moins d’une heure plus tard. Nous bricolons pas mal sur la config de Gilles qui quelques sangles, mousquetons, raccords, clips et autres babiolles à ajuster…. Et du coup nous partons vers le tombant alors que le soleil décline. Lumière rasante et ambiance crépusculaire, sur le lac immobile…. Nous sortirons à la nuit tombée, sans avoir retrouvé le pack…. Mais le Joki fonctionne bien et Gilles en a profité pour faire quelques belles photos…. L’année se termine pas si mal……

Gilles dans une émeraude, à la descente.   photo Stéphane Simonet

Gilles dans une émeraude, à la descente. photo Stéphane Simonet

Acte 3 : 3 janvier 2016

C'était la foule des grands jours, au Bourget......... photo Gilles Froment

C'était la foule des grands jours, au Bourget......... photo Gilles Froment

De retour ! Mais le site de Chindrieux est pris d’assaut par un club Lyonnais l’ASPTT : ce sont pas loin de 30 ou 40 plongeurs qui envahissent le parking pour se préparer à cette plongée dominicale, nous l’apprendrons plus tard, désormais traditionnelle pour eux…..

Après les nains cités plus haut, on peut également se recueillir un instant sous cette Sainte Vierge. Qu'on y croit ou pas, sa bénédiction ne peut pas faire de mal...... Photo Gilles Froment

Après les nains cités plus haut, on peut également se recueillir un instant sous cette Sainte Vierge. Qu'on y croit ou pas, sa bénédiction ne peut pas faire de mal...... Photo Gilles Froment

Fuyant la foule, nous tenterons le site de la pierre à bise ( http://www.cpalb.fr/les-plongees-la-pierre-a-bise ) puis la plage des Challières (http://www.cpalb.fr/les-plongees-challieres ), tous les 2 déjà occupés par des plongeurs virant au violet…. Ça caille, la bise est fraiche, glacée et on décide vite de repartir sur Chindrieux où ça a du décanter un peu…..

Stéphane termine son équipement, photographié par Gilles. Aucun bloc dans le dos, tous seront emportés sur les flancs.

Stéphane termine son équipement, photographié par Gilles. Aucun bloc dans le dos, tous seront emportés sur les flancs.

On arrive donc à poser la remorque à sa place habituelle au bout de la jetée, et on commence à déballer : les relais de nitrox 32 et d’oxy, le bi de trimix, les 3 litres, le Joki et le Triton désormais équipé d’un poumon neuf, les sacs et….Un frisson vertébrale doublé d’un agacement proche du « pétage de plomb » s’empare soudain de moi….. Je dois accepter la dure réalité, j’ai…..oublié mes palmes !

Voila ce que donne une configuration "latérale" sous l'eau. Pratique en souterraine pour passer les étroitures, mais en lac, en étanche avec beaucoup de matériel.......Photo Gilles Froment

Voila ce que donne une configuration "latérale" sous l'eau. Pratique en souterraine pour passer les étroitures, mais en lac, en étanche avec beaucoup de matériel.......Photo Gilles Froment

Cher lecteur, depuis le temps que tu lis ces comptes rendus, tu admettras que je n’oublie jamais rien….. Et bien ça y est, la malédiction du tête en l’air vient de s’abattre sur moi. Je regarde d’un œil torve mon matériel posé sur le muret, qui va rester sec… Gilles prudent raccorde ses détendeurs en attendant l’explosion…. Je remballe mon recycleur en tentant de paraître zen…… ça ne marche pas……

Une lotte, posée sur la vase, photographiée par Gilles. Semblant insensibles au froid, elles abondaient en ce début d'année...

Une lotte, posée sur la vase, photographiée par Gilles. Semblant insensibles au froid, elles abondaient en ce début d'année...

La même en gros plan, zoomée par Gilles

La même en gros plan, zoomée par Gilles

Puis comme un rayon de soleil vient déchirer un ciel d’orage, je croise sortant de l’eau un plongeur connu, Thierry du vieux campeur.

« - Salut ça va ? Bonne année !

- ça va bien, merci, meilleurs vœux. Bonne plongée ?

- Ouai… cool et tranquille….. Pas de soucis…

- Dis, qu’est-ce que tu fais avec tes palmes dans l’heure qui vient ? »

- 40 m et quelques poussières sur le tombant: voici l'image type d'une plongée lac, dans le noir, accroché à la wing, en équilibre au dessus du vide invisible.    photo Stéphane Simonet

- 40 m et quelques poussières sur le tombant: voici l'image type d'une plongée lac, dans le noir, accroché à la wing, en équilibre au dessus du vide invisible. photo Stéphane Simonet

Belle écrevisse crapahutant sur la roche, photo de Gilles Froment

Belle écrevisse crapahutant sur la roche, photo de Gilles Froment

Et c’est ainsi, loué soit Thierry, que je me retrouve d’appendices palmés me permettant une évolution efficace dans l’environnement liquide. Ma bonne humeur revient, et vêtement étanche enfilé, je me retrouve vite à gréer sur le harnais tout mon barda. Il y en a.

Une autre, plus proche de la surface. Gilles trompe l'ennui du palier en faisant chauffer l'APN dans le caisson !!

Une autre, plus proche de la surface. Gilles trompe l'ennui du palier en faisant chauffer l'APN dans le caisson !!

Départ par le fond depuis la plage, en direction du tombant.          Photo Gilles Froment

Départ par le fond depuis la plage, en direction du tombant. Photo Gilles Froment

Gilles tire un fil d'Ariane depuis une souche d'arbre juste avant la pointe, pour déposer une bouteille d'oxygène, en sécurité pour la décompression en cas de panne d'un recycleur. Grâce à le fil, nous sommes certains de retrouver le précieux flacon.  photo Stéphane Simonet

Gilles tire un fil d'Ariane depuis une souche d'arbre juste avant la pointe, pour déposer une bouteille d'oxygène, en sécurité pour la décompression en cas de panne d'un recycleur. Grâce à le fil, nous sommes certains de retrouver le précieux flacon. photo Stéphane Simonet

Trop.

Cette nouvelle configuration, que je voulais tester « all side mount » est un peu compliquée à gérer en étanche, je vais vite revenir à une configuration avec un dorsal de trimix plus ergonomique. Belle plongée malgré une visibilité un peu faible et pas mal de particules, mais surtout un recycleur qui fonctionne bien !!

Voisi un brochet, qui a laissé son sillage dans la vase. Immobile, trompé par le silence des recycleurs, Gilles a pu lui tirer le portrait.

Voisi un brochet, qui a laissé son sillage dans la vase. Immobile, trompé par le silence des recycleurs, Gilles a pu lui tirer le portrait.

Voici sa gueule, zoomé à bout portant.    photo Gilles Froment

Voici sa gueule, zoomé à bout portant. photo Gilles Froment

Ainsi s’achève cette trilogie de plongées vite enchaînées au lac du Bourget. L’année commence, et nous en profitons pour vous souhaiter à tous un merveilleux an de grâce 2016, plein de bonheur, santé et belles plongées !

le petit port de Chindrieux, par Gilles Froment

le petit port de Chindrieux, par Gilles Froment

Partager cet article

Repost 0
Published by plongeur
commenter cet article

commentaires