Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mai 2021 1 17 /05 /mai /2021 17:26

Compte rendu de la sortie à BSA, Goul du pont, du 7 mai 2021

Participants: Sylvain Dupuy   ( plongeur de pointe)   Gilles Froment ( assistance RDV -40m, photo, préparation des mélanges)      Philippe Moya  ( assistance, dépose de relais profond - 40 m)    Stéphane Simonet  ( assistance   préparation tables déco    vidéo )

Sauf mention contraire les images sont de Gilles Froment.

Entre météo bizarre, couvre feu aléatoire, déconfinement inextricable et reconfinement  en suspend, il fallait une fois de plus bien viser pour tirer cette cartouche, et renvoyer un plongeur de l'ASSP sous 9 atmosphères. Et pas n'importe lequel, notre Président en personne ! Assisté d'une équipe de choc, il s'est donc rempli les poumons d'hélium pour aller un peu plus loin dans la source, en sécurité. mais il va vous raconter....

Vendredi 7 mai 2021 nous sommes en route pour une plongée en Ardèche au Grand Goul.

 L’objectif est de pouvoir explorer la cavité jusqu’à -80 mètres avec un mélange trimix 14/56.

J’ai déjà effectué des reconnaissances à l’air jusqu’à 50 mètres de profondeur. La découverte ne sera pas la même …

un peu de publicité ne fait pas de mal....

un peu de publicité ne fait pas de mal....

Notre point de rendez-vous se fait chez Stéphane avec Gilles à 7h30. La remorque est bien chargée et la voiture de Gilles aussi.

Direction l’Ardèche !!! Nous retrouverons Philippe sur le site.

Je tiens à préciser que ce type de plongée ne peut se faire qu’avec de bons copains avec qui tout se déroule à merveille. La confiance est le socle de la réussite de la plongée.

il y a toujours un peu de matériel quand on va plonger sous la terre....

il y a toujours un peu de matériel quand on va plonger sous la terre....

Le Briefing se fait au bord de la vasque. 

Chaque chose à sa place, c’est pour être efficace, quand tout est bien réglé c’est facile de plonger !!

 

Nous commençons à préparer tout le matériel. Environ 1h30.

Préparation du Bi 2 x 18 litres par Sylvain et Gilles. Avec 30 % d'azote dans le mélange, soit une pression partielle d'azote de 2.7 bars à 80 m, Sylvain sera dans les mêmes conditions de narcose qu'à 24 m à l'air....autrement dit, ultra lucide !!!           photo Philippe Moya

Préparation du Bi 2 x 18 litres par Sylvain et Gilles. Avec 30 % d'azote dans le mélange, soit une pression partielle d'azote de 2.7 bars à 80 m, Sylvain sera dans les mêmes conditions de narcose qu'à 24 m à l'air....autrement dit, ultra lucide !!! photo Philippe Moya

dernières consignes données à Philippe, qui outre le trimix  (ou triox) 33/29, va aussi déposer l'oxygène à - 6 m et le nitrox 70 à -12 m:  bouteille joker pour la sécurité !

dernières consignes données à Philippe, qui outre le trimix (ou triox) 33/29, va aussi déposer l'oxygène à - 6 m et le nitrox 70 à -12 m: bouteille joker pour la sécurité !

c'est parti pour Philippe !

c'est parti pour Philippe !

 Philippe est prêt le premier à partir pour emmener l’oxygène à 6 mètres et surtout le trimix  de décompression à -39 mètres (33/29).

Pendant que Philippe effectue sa plongée, nous faisons les derniers réglages avec Gilles et Stéphane.

Le but est de s’engager 30 minutes après la sortie de l’eau de Philippe.

Départ de notre plongeur sherpa dans la vasque. Sans équipe de soutien, point de pointe !

Départ de notre plongeur sherpa dans la vasque. Sans équipe de soutien, point de pointe !

passé de l'autre côté du miroir de la surface, Philippe part le premier déposer les blocs de décompression

passé de l'autre côté du miroir de la surface, Philippe part le premier déposer les blocs de décompression

Nous décidons de manger avant la plongée au bord de la vasque. La météo est bonne, il fait chaud la vasque est quasi pleine. Des conditions idéales pour ce type de plongée !! Et en plus nous sommes les seuls sur le site. L’eau est cristalline.

Le top départ pour enfiler nos combinaisons et s’équiper de nos instruments, casques, boussoles, et sécateurs est donné !

retour de Philippe, et tout de suite Sylvain et Stéphane sont aux nouvelles, tout est paré !

retour de Philippe, et tout de suite Sylvain et Stéphane sont aux nouvelles, tout est paré !

sortie façon culturo équilibriste pour Philippe, plus habitué au BI 20 qu'aux "biberons" qu'il a sur le dos !

sortie façon culturo équilibriste pour Philippe, plus habitué au BI 20 qu'aux "biberons" qu'il a sur le dos !

Pour s’équiper du scaphandre, je décide descendre dans la vasque. Philippe m’assiste pour ce moment délicat. Stéphane est déjà dans l’eau avec la caméra. Gilles m’aide à régler mon lestage ( -4 kg) et se chargera de déposer d’autres bouteilles d’oxygène.

ça y est chacun rentre dans sa plongée, Stéphane est déjà dans l'eau pour s'emparer du recycleur, Sylvain déambule dans son vêtement sec...

ça y est chacun rentre dans sa plongée, Stéphane est déjà dans l'eau pour s'emparer du recycleur, Sylvain déambule dans son vêtement sec...

chaque plongeur doit gérer son matériel individuel, en plus d'être aux petits soins pour le plongeur de pointe

chaque plongeur doit gérer son matériel individuel, en plus d'être aux petits soins pour le plongeur de pointe

le lourd bi de mélange fond sur le dos, Sylvain doit ajuster avec soin ses détendeurs, manomètres, inflateurs et équipement divers.

le lourd bi de mélange fond sur le dos, Sylvain doit ajuster avec soin ses détendeurs, manomètres, inflateurs et équipement divers.

rien n'est simple avec un tel bazar sur le dos, et 'aide d'un tiers est toujours la bienvenue !

rien n'est simple avec un tel bazar sur le dos, et 'aide d'un tiers est toujours la bienvenue !

Après un contrôle croisé avec Stéphane, nous pouvons commencer la plongée. Stéphane se charge d’effectuer la vidéo jusqu’à -60 mètres. Nous avons défini une stratégie pour effectuer des prises de vues pour éviter de se gêner. Vraiment j’ai pu évoluer sans soucis. Stéphane s’est montré très professionnel dans ses prises de vues et très discret dans ses placements dans la cavité. Bravo !!

avantage au recycleur Triton dans cette situation, on est quand même plus léger !

avantage au recycleur Triton dans cette situation, on est quand même plus léger !

dernière concentration avant de quitter le soleil...

dernière concentration avant de quitter le soleil...

derniers réglages... Sylvain respire un mélange avec 14 % d'oxygène, hypoxique jusqu'à - 5 m. Pour éviter tout accident, il part donc en respirant le nitrox 50 qui lui servira aussi pour le retour et sa déco.

derniers réglages... Sylvain respire un mélange avec 14 % d'oxygène, hypoxique jusqu'à - 5 m. Pour éviter tout accident, il part donc en respirant le nitrox 50 qui lui servira aussi pour le retour et sa déco.

Pour partir j’utilise le N50 pour aller jusqu’à – 21 mètres. Une fois déposé le N50 je bascule l’ordinateur sur le Trimix 14/56. Le compte à rebours commence pour moi. Je commence la descente, tout se passe bien. Il est important que tout soit bien réglé car chaque geste devient un automatisme.

progression au nitrox 50 dans la galerie

progression au nitrox 50 dans la galerie

La galerie se dessine autrement à mes yeux, je profite du spectacle car sincèrement avec le Trimix tout semble différent, la narcose est fortement diminuée. C’est magique.

 Je passe devant la bouteille déposée par Philippe (profondeur conforme, grand merci Philippe).

Gilles croise Stéphane qui remonte du fond pour faire sa décompression, et il en profite pour lui tirer le portrait

Gilles croise Stéphane qui remonte du fond pour faire sa décompression, et il en profite pour lui tirer le portrait

La descente est magique car il n’y qu’à se laisser descendre en pivotant sur moi-même. Le fil d’Ariane est toujours non loin de mon regard, les prises de cap pour sécuriser mon retour aussi. Il est temps de laisser Stéphane, une petite poignée de main et je continu ma descente pour enfin arriver en partie basse. Je me pose, je regarde en haut, sur les côtés. La galerie est sculptée dans la roche et le passage est assez grand. Je regarde aussi les galerie annexes. J’avance doucement dans ce le couloir jusqu’à – 80 mètres. Je regarde se dessiner la suite avec l’envie de dire à quand la poursuite, car l’envie est grande … Je gère le débit continu d’un de mes détendeurs, la facture est chère à cette profondeur … Pourtant quelques secondes. Je peux aussi constater que je suis très lourd en bas (prévoir de retirer 3 kg). Heureusement le système dorsal absorbe cet excédent de plomb.

- 80 m, Sylvain est seul mais en sécurité, avec le bon mélange et une équipe en soutien pour l'aider à gérer toute difficulté....

- 80 m, Sylvain est seul mais en sécurité, avec le bon mélange et une équipe en soutien pour l'aider à gérer toute difficulté....

Je regarde mes instruments et je fais demi-tour à 9min 45 sec pour arriver en bas du puits à 11min 45 sec. Mes paramètres sont 12 min à 80 mètres. Le contrat est respecté !!

le profil de la plongée, reconstitué par Philippe, le Pétrel ayant buggé au palier !!

le profil de la plongée, reconstitué par Philippe, le Pétrel ayant buggé au palier !!

les tables de secours

les tables de secours

Je commence ma remontée en suivant les consignes des ordinateurs. Vitesse de remontée contrôlée et plutôt lente. Mon premier stop se fera à 46 mètres pour le premier palier. Je change de mélange en prenant la bouteille de Philippe à – 39 mètres (trimix 33/29) jusqu’à 21 mètres ou je reprends mon N50. Gilles récupère la bouteille de Trimix. Paliers après paliers, j’arrive à la sortie de la cavité. Comme d’habitude je stoppe mes éclairages pour profiter du spectacle de cette luminosité qui illumine ce passage bas de l’entrée.

le plan de plongée, sous une autre forme, avec l'organisation de la dépose

le plan de plongée, sous une autre forme, avec l'organisation de la dépose

Je passe l’étroiture et me dirige pour effectuer le palier de 9 mètres puis 6 mètres à l’oxygène pur (30 Minutes !!!). Je bascule en mode manuel car l’ordinateur devient tout noir, pas de chance. J’ai le temps de me poser et de visionner à nouveau toute la plongée dans ma tête. C’est trop beau et surtout magique de pouvoir admirer cette cavité avec autant de lucidité.  Je termine mes paliers et je commence à remonter dans la vasque.

Sylvain est passé du mélange dorsal 14/56 au trimix de déco 33/29 vers - 40 m. il passe ainsi de 30 % à 38 % d'azote en profitant d'un mélange suroxygéné, ce qui préférable pour écarter tout risque de Contre Diffusion Isobare ( CDI). Qu'est-ce que c'est encore que ce truc ? Pour faire simple, il s'agit d'un accident potentiel au niveau de l'oreille où des tissus mal perfusés pourraient contenir encore beaucoup d'hélium. l'azote y pénétrant en quantité importante pourrait générer une sursaturation sans changer de profondeur, au changement de mélange. le phénomène est encore mal cerné, et peu probable sur un profil de ce type. Mais, à l'ASSP, on fait tout pour limiter les risques !!

Sylvain est passé du mélange dorsal 14/56 au trimix de déco 33/29 vers - 40 m. il passe ainsi de 30 % à 38 % d'azote en profitant d'un mélange suroxygéné, ce qui préférable pour écarter tout risque de Contre Diffusion Isobare ( CDI). Qu'est-ce que c'est encore que ce truc ? Pour faire simple, il s'agit d'un accident potentiel au niveau de l'oreille où des tissus mal perfusés pourraient contenir encore beaucoup d'hélium. l'azote y pénétrant en quantité importante pourrait générer une sursaturation sans changer de profondeur, au changement de mélange. le phénomène est encore mal cerné, et peu probable sur un profil de ce type. Mais, à l'ASSP, on fait tout pour limiter les risques !!

encore un changement de mélange, après le 33/29 Sylvain repasse sur le nitrox 50 à - 21 m puis sur le nitrox 70 - petit bonus de décompression - à -12 m. il est maintenant derrière l'étroiture....

encore un changement de mélange, après le 33/29 Sylvain repasse sur le nitrox 50 à - 21 m puis sur le nitrox 70 - petit bonus de décompression - à -12 m. il est maintenant derrière l'étroiture....

Stéphane et Sylvain se retrouve au dernier palier, Stéphane a presque terminé, Sylvain doit encore patienter 30 minutes

Stéphane et Sylvain se retrouve au dernier palier, Stéphane a presque terminé, Sylvain doit encore patienter 30 minutes

- 6 m, Sylvain se débarrasse des blocs inutiles...

- 6 m, Sylvain se débarrasse des blocs inutiles...

Détendeur oxygène en bouche, c'est bientôt terminé !!

Détendeur oxygène en bouche, c'est bientôt terminé !!

décompression terminée !!

décompression terminée !!

Philippe et Stéphane sont là pour m’accueillir, je mesure l’importance d’avoir des amis sur qui je peux compter. Gilles sort à son tour.

Sortie du plongeur de pointe !!

Sortie du plongeur de pointe !!

il ne doit faire aucun effort, et tout le matériel sera sorti par les plongeurs d'assitance

il ne doit faire aucun effort, et tout le matériel sera sorti par les plongeurs d'assitance

la photo se passe de commentaire....

la photo se passe de commentaire....

Merci les gars pour votre accompagnement, vous êtes formidables. Grand merci !!!

 Il faut profiter des instants présents et préparer d’autres plongées entre copains.

A très bientôt pour d’autres aventures

 

Sylvain 

explorer ! le crédo de notre club.

explorer ! le crédo de notre club.

Partager cet article
Repost0

commentaires