Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 20:57

    Compte rendu de la sortie à BSA du 26 avril 2014

 

 

gf retouché PM          Philippe, Stéphane et Henri autour de la bannière de l'ASSP Plongée.    Photo Gilles Froment retouchée par Philippe Moya

 

Participants:Gilles Froment, Philippe Moya et Stéphane Simonet

Plongeurs extérieurs : Xavier Méniscus, Pierre Licheron, Henri et Baptiste Bénédittini

26 avril ce samedil, Goul de la Tannerie vers 14 h, - 125 m. Xavier décide de faire demi-tour et d'arrêter sa descente. A la palme, il repart chercher son propulseur déposé plus haut dans la galerie. Bi 12 sur le dos et double recycleur à la bretelle, il rentre vers l'air libre, avec plus de 2 heures de remontée et de paliers au programme. Pour nous, Gilles, Henri, Philippe et Stéphane, nous stopperons notre plongée à la moitié de cette profondeur, dans la galerie soeur de la Tannerie, le Goul du Pont. Baptiste doit déjà être proche de la vasque d'entrée, il a accompagné Xavier jusqu'à - 50 m... Et Pierre, qui ne plonge pas aujourd'hui, fera la navette entre les sources, 2 rivières sans soleil qui serpentent sous le karst sans jamais se rencontrer...

 

pele mele Xavier

            Xavier avant son départ dans la vasque de la Tannerie. En médaillon, les Jokis et le propulseur en attente. Photos Pierre Licheron & Gilles Froment.

 

Pour visionner la plongée de Xavier jusqu'à - 125 m:  https://www.youtube.com/watch?v=3KJCG6q-OxI&feature=youtu.be

 

grand-goul-avril-14 2744

              Xavier à sa sortie de l'eau, après sa plongée à - 125 m.      photo Gilles Froment

 

6 plongeurs aujourd'hui, 2 sources, donc, et 3 binômes: Baptiste et Xavier au "petit Goul", Henri ( ancien "lyonnais" ) et Gilles reforment une ancienne équipe,  je plonge avec Philippe. Avec un photographe dans chaque palanquée, la moisson d'images sera belle.

 

grand-goul-avril-14 2530

           Stéphane souffre en empilant les couches de polaires sous l'étanche, sous le regard de Pierre Licheron. Photo Gilles Froment.

 

 

BSA ...UN TRES BON WEEKEND 009

     Gilles prépare son bloc de déco, fin prêt pour l'immersion. Ce bloc sera déposé dans la galerie et servira pour la décompression au retour.     Photo Pierre Licheron.

 

BSA ...UN TRES BON WEEKEND 007

            Henri Bénédittini termine sa préparation sous le pont du Goul du même nom.       photo Gilles Froment

 

 

Hélas.

C'était sans compter Murphy le terrible !  A peine dans la vasque, bi 20 sur le dos, Philippe refait surface, son flash transformé en vivier à niphargus. Quelques mots de vocabulaire choisis et fleuris fusent sous le pont... Pauvre Philippe.... Son flash ne sera que le premier à prendre l'eau...

Bon, on a de l'éclairage en conséquence, on fera des images quand même !!

 

grand-goul-avril-14 2552

            Les galets ré encombrent l'étroiture à - 12 m, l'opération de désobstruction de l'année 2014 ayant été annulée du fait des conditions météo. Si l'effet miroir est esthétique, l'entrée de la rivière n'en reste pas moins sportive avec des scaphandres conséquents....            photo Gilles Froment

 

 

grand-goul-avril-14 2550

        Henri face à la difficulté, se prépare à franchir le passage bas: le "ramping" dans les galets s'impose... Photo Gilles Froment.

 

J'attrape la 15 litres d'oxy pour les paliers, gobe un embout de Cyclon ( pas de recycleur aujourd'hui, on plonge "bubulles" ) et je me laisse couler avec délice au fond de la vasque, non sans clamper le bloc de déco à -6m sur le fil au passage... Je démêle le câble du Graal Marine, trop court et passe l'étroiture sans souci ( en bi 7 j'ai perdu du poids... et du volume !). Mon binôme m'attend derrière pour une séance de tirage de portrait subaquatique.

 

pm1

    la bouteille d'oxygène déposée sur le fil, Stéphane se présent à son tour devant le passage bas ( mais pas toujours rapide comme disait Maverick à la tour...)         Photo Philippe Moya.

 

 Après quelques essais d'éclairage et une poursuite de niphargus ( échappé sans doute du flash de Philippe..... désolé, c'est facile....) nous partons dans la galerie, sans stress. Eclairée pour la première fois avec le phare vidéo, elle change, cette galerie, et prend tout son volume.

 

grand-goul-avril-14 2652

       Ce cafard subaquatique n'est autre qu'un niphargus, crustacé amphipode anophtalmique: il a perdu ses yeux à force de vivre dans l'obscurité des cavernes. Mesurant de 4 à 10 mm de long, ce compagnon de palier peut survivre 200 jours sans manger, et même jusqu'à 6 mois hors de l'eau dans un milieu humide. Pris dans la glace, il reprend son activité une fois libéré... En revanche la lumière et une température supérieure à 15°C le tuent assurément....  Les cavernes sont donc bien son habitat idéal !                  photo Gilles Froment

 

 Je réalise qu'avant je ne voyais qu'une portion congrue, de part et d'autre du fil d'Ariane.... Sous terre, vive la lumière !!

Déjà le puits, à - 18m. Je me sépare du relais 12 litres et passe sur mon dorsal. Echange de regards avec Philou, on sonde !

 

ssi

                    Philippe dans la galerie à - 18 m, juste avant le puits, photographié par  Stéphane.

 

Je passe devant, il me laisse le plaisir de descendre le premier...Et je savoure cette chute au ralenti où je laisse mes bulles derrière moi sans regret. - 20, - 30 m ça descend vite, les oreilles passent sans y penser, l'eau est transparente, la roche claire et torturée, la galerie s'enroule comme une hélice.

 

grand-goul-avril-14 2583

       Les lames rocheuses, nombreuses pendant la descente, permettent d'amarrer régulièrement le fil salvateur, avec les célèbres "caouèches", apanage du plongeur spéléo.....                  photo Gilles Froment

 

 

- 40m, - 50 m ça descend toujours, en apesanteur dans le chant des détendeurs et le staccato des bulles. On passe sous le porche, le puits tourne, le gaz expiré brille dans la lumière des leds comme des milliers de diamants bruts....

 

grand-goul-avril-14 2595         Et quand la roche n'en fait qu'à sa tête, un caillou fait aussi bien l'affaire, bien calé..... Photo Gilles Froment.

 

- 58 m et quelques poussières.... L'esprit est moins vif, les molécules d'azote se piègent sur nos axones, le charme sournois de la narcose esquisse un sourire. Je me pose sur la roche, devant l'étroiture et savoure. On n'est pas souvent là, profitons en. L'idée de franchir la restriction minérale m'effleure.... Tellement facile. Une expiration, un coup de palme et hop - 61 m. Après bien sûr, il suffit de se laisser aller,  - 65 m... Et puis 70 m, c'est là, tout proche...

Philippe m'interroge: "tu y vas ?....On y va...?"

Tellement tentant. Un simple aller retour de quelques secondes dans les vapeurs d'azote, un rêve sous LSD..... Et puis on l'a déjà fait, non ? Aller, Go murmure  le diablotin sur mon épaule....

 

grand-goul-avril-14 2585

    Henri regarde vers la surface, si proche et si lointaine à la fois. Il faut toujours garder des marges confortables sous la terre et savoir faire demi tour à temps. Aucune concession à la sécurité n'est  de mise en plongée souterraine.                photo Gilles Froment

 

Non.

On n' ira pas. Je sais que si ça tourne mal, si l'imprévu arrive, le trip pourrait mal finir. Pour aller plus loin, le cocktail magique est à base d'hélium. Je fais signe "non" à Philippe qui sourit derrière son masque et me montre le haut avec son pouce. C'est déjà fini, on remonte rattraper nos bulles...

 

grand-goul-avril-14 2631

   Ce fil d'Ariane qui serpente au milieu du corridor minéral est notre ticket retour, notre obsession. Sans lui , point de salut !           Photo Gilles Froment

 

J'amorce la remontée en trainant un peu, je suis bien. Nous croisons Henri et Gilles qui descendent à leur tour. Avec Philippe, nous trainons un peu vers - 20 m, chacun pensant que l'ordinateur de l'autre impose un palier.

 

 Petite vidéo résumant cette plongée, du passage de l'étroiture à - 12 au croisement dans le puits.

 

- 18 m, le haut du puits, je récupère le relais et palme doucement vers la vasque. On passe l'étroiture, petit stop à - 9 m puis on se partage les 60 bars de la 15 litres d'oxygène, chacun son tour pour 10/12 minutes de palier à l'oxy pur chacun.

 

grand-goul-avril-14 2701

              Philippe ( bi 20 au premier plan) et Stéphane ( Bi 7 et relais ) au palier oxygène à - 6 m.   Photo Gilles Froment.

 

grand-goul-avril-14 9055

      le profil de la plongée, photo Stéphane Simonet 

 

Henri et Gilles nous rejoignent, je suis tellement occupé à découvrir les nouvelles fonctions du Pétrel que je ne les vois pas.

 

grand-goul-avril-14 2680

          Un dernier effort pour sortir, toujours à plat ventre dans les galets.... Photo Gilles Froment

 

Fin du palier, et surface, non sans récolter quelques jolis galets pour décorer le jardin ( je participe ainsi un peu à la désobstruction...)

 

pele mele portraits

         les plongeurs, en partant du haut à droite: Stéphane, Henri, Gilles et Philippe.     Photos Gilles Froment et Pierre Licheron.

 

Très belle plongée ( même si Philippe a aussi noyé une lampe, décidément pas veinard), repas tiré du sac sympa et discussion toute aussi sympathique, tant sur l'avenir de l'Ukraine que sur le naufrage du Koursk ou sur la technique des Jokis....

A refaire, sans trop attendre !

 

grand-goul-avril-14 2730

                    Philippe grimace sous le poids du bi 20, c'est lourd, tout ça....        ¨Photo Gilles Froment 

 

NB: Je précise qu'aucun flash ne fut maltraité durant cette plongée. Celui de Philippe, immédiatement pris en charge par les secours, se porte bien et manifeste sa joie de vivre par des éclairs vifs et répétés.....

 

grand-goul-avril-14 2561

   Très belle plongée qui restera longtemps en mémoire, dans l'eau cristalline du Goul du Pont.    Photo Gilles Froment

Partager cet article

Repost 0
Published by plongeur - dans CR des sorties
commenter cet article

commentaires