Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 18:47
     
CR de la plongée au lac du Bourget ( site de la pierre à bise ) du 10 septembre 2012
 
 
Participants : Sylvain Dupuy, Gilles Froment et Stéphane Simonet.
 
 
DSC08754
                       le matériel nous attend, au bord de l'eau.                                 photo Gilles Froment                    
 
 
Après les rivages dorés de la Croix-Valmer et les plongées dans le bleu, le rinçage du matériel dans des eaux plus douces s’imposait. RDV fut donc pris pour une immersion lacustre aux couleurs d’émeraudes, dans l’ambiance incomparable de notre lac alpin favori….. Un recycleur latéral « Joki » à tester en profondeur pour l’un et une caméra embarquée à étrenner pour le second devinrent le prétexte à cette coulée douce…
 
 
bourget
                                        le lac du Bourget dispose de nombreux sites plongeables à partie du bord . Pour plus d'information, consulter le site : http://www.cpalb.fr/lac.php 
 
 
 
topo-pierre-a bise-plongee-deep-ccr-tartiflette-team m
                       le site de la pierre à bise offre divers profils de plongée, du plus simple au plus profond. Attention, toute plongée en lac ne s'improvise pas, et Darwin est très sélectif avec les plongeurs imprudents.... Dessin de Nicolas Schiavon, du "Deep CCr Tartiflette Team"
 
 
 
DSC08758,modifiée
                       Tout en controlant les paramètres de plongée et en pilotant le recycleur, il faut aussi se concentrer sur l'appareil photo, pour "ramener de l'image". Pas toujours évident....Ici Stéphane photographié en plein réglage par Gilles.
 
 
-13 m : c’est l’étrange frontière où l’eau chaude de l’été refuse de se mélanger avec celle, beaucoup plus fraiche, de l’éternel hiver qui règne dans les profondeurs. Après bien des efforts sous le soleil, nous quittons enfin la surface du lac cher à Lamartine, non sans avoir placé à – 6 m sur une corde 2 blocs d’oxygène pour la décompression & sécurité.
 
Gilles contre jour SSi
                       Gilles descend "dans le vert ", avec une visibilité réduite, rendant la plongée parfois délicate quand s'y ajoutent une stabilisation plus difficile qu'en mer  et des températures inférieures à 10°C. Mais c'est ce qui fait le charme des plongées lacustres !                 Photo Stéphane Simonet
 
 
3 plongeurs, mais 3 configurations différentes :
 
  • Sylvain en circuit ouvert avec un bi-dorsal « type spéléo » soit 2 fois 9 litres, complété par un relais 10 litres, le tout gonflé au nitrox 21 (appelé encore air du bon Dieu…). Armé de son APN Canon enfermé dans un énorme caisson et d’une petite caméra embarquée fixée sur le casque, c’est le « movie man » du trio.                                                   
  • Gilles en bi dorsal séparé également (2x9 litres) à l’air, complété par une bouteille de 3 litres d’oxygène et de 2 packs d’accus pour l’éclairage et le chauffage, emporte également un recycleur mécanique CCR de type Joki, monté en latéral comme un relais ( voir http://plongeesouterraine.oldiblog.com/?page=articles&rub=203602 pour en savoir plus )      
  • Stéphane garde sur le dos son recycleur habituel, équipé depuis peu avec une vanne Kiss type Hydrogom (voir http://leman.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=803731&coms=803731 et http://www.hydrogom.com/Products/cmf.htm pour les détails) complété par un relais 10 litres de nitrox 32 pour les urgences…
 
lac-sept-2012 1598, modifiée, sd
                       Gilles contrôle la pression partielle d'oxygène dans sa boucle respiratoire. Ajustée manuellement en permanence par le plongeur, elle conditionne la décompression de la plongée: le but est bien évidemment d'optimiser au mieux le pourcentage d'oxygène respiré.                           Photo Sylvain Dupuy 
 
 
Bien entendu nous sommes tous les 3 en combinaison étanche, ce qui est une bonne idée au fond mais beaucoup moins sur le parking au bord du site ou en surface…. L’avantage de cette pierre où  souffle toujours un peu Eole, c’est que la plongée se déroule au bord en suivant le tombant qui sonde vers les profondeurs.
 
 
lac-sept-2012 1599,modifiée sd
                       On apperçoit devant le masque de Gilles un HUD qui permet par un jeu de 3 leds en couleur de surveiller sa PPO2, sans avoir à consulter en permanence l'écran à cristaux à liquides. Très utile dans les eaux sombres des lacs alpins !                                         photo Sylvain Dupuy 
 
 
Si la visibilité s’annonçait excellente vu de la route, nous réalisons très vite qu’elle n’excède pas 2 m sous l’eau, chargée de particules. Pas facile de ramener des images dans ce brouillard, malgré la lumière qui perce toujours vers 30/40 m. Nous descendons lentement vers cette zone de profondeur, planifiée à l'avance lors de la préparation de la plongée, en gérant le vêtement sec, les recycleurs et en essayant de prendre des photos ou quelques séquences de film…. Un vrai métier !
 
 
 malgré des conditions "limites", quelques minutes de vidéo pour vous mettre dans l'ambiance...
 
 
 
 
Sylvain photo SSi
                       Sylvain tente une photo, stabilisé en pleine eau, malgré les particules en suspension. Sur son casque, une caméra miniature protégée dans son caisson filme en parallèle son sujet.                            photo Stéphane Simonet 
 
 
Trouvant une eau moins chargée à défaut d’être claire, nous palmons stabilisés sur une dalle inclinée à 45°, plein nord. Sous nos palmes, la roche s’enfonce dans l’obscurité, quelques 40 m plus bas…
 
 
lac-sept-2012 1634,modifiée, sd                       Ce brochet camouflé aux milieu des algues attend sa proie, à l'affut. C'est son biotope préféré  et il consomme adulte 4 à 8 fois son poids en poisson par an, ce qui est peu pour ce poisson réputé vorace...                      photo Sylvain Dupuy
 
 
lac-sept-2012 1644,modifiée,sd
                        il mesure en moyenne 50 à 60 cm mais les plus gros spécimen peuvent atteindre 150 cm pour 35 kg: on sait qu'il peut vivre jusqu'à 30 ans. Au moyen age on le cuisinait volontier à la broche, il en tirerait son nom..... Bien que fort présent au lac du Bourget, c'est une espèce menacée....                                                  Photo Sylvain Dupuy
 
 
Les doigts gourds sous le néoprène, nous décidons après 20’ de faire demi-tour en gagnant quelques mètres vers la surface. De toute façon la condensation apparue sur les hublots des caissons empêche toutes prises de vue. Retour en douceur vers la surface, donc. Et vers la chaleur ! Le palier se prolongea donc agréablement dans une ambiance tropicale, où brochets et perches joueront avec nos nerfs de photographe…
 
 
perche sd
                       Cette perche est un carnassier sédentaire vivant en banc. Elle mesure entre 15 et 20 cm, mais on trouve des individus solitaires mesurant 60 cm pour 4.5 kg. Elle est valorisée auprès de la restauration gastronomique, comme en témoignent les menus des restaurants bordant le lac....                                      Photo Sylvain Dupuy
 
 
lac-sept-2012 5270,modifiée, sylvain
                       Sylvain, au palier, est passé sur son relais pour économiser un peu son bi dorsal. Fractionner sa réserve de gaz permet, en cas d'incident sur un détendeur ( givrage par exemple ), de gérer sa fin de plongée sans stress.            photo Stéphane Simonet
 
En surface nous croiserons 2 autres plongeurs venus profiter eux aussi de cette belle journée. Nous rangeons notre matériel ensemble avant de passer à la pause casse-croute.
 
 
algues sd
                                         une forêt d'algues subaquatique, photographiée par Sylvain Dupuy 
 
 
La saison 2012/2013 est donc bien partie, avec cette plongée de reprise en lac. Très bonne reprise à tous, que ce soit en fosse, en lac, en mer ou à la piscine !
 
                        Photo Sylvain Dupuy
lac-sept-2012 1629,modifiée, sd

Partager cet article

Repost 0
Published by plongeur - dans CR des sorties
commenter cet article

commentaires