Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 21:49

 34ème traversée de Lyon à la palme

Dimanche 19 janvier 2014

 

  Comme le bon vin, il semble que les plongeurs se bonifient avec le temps. Plus sage, plus expérimenté, plus patient, mais aussi plus déterminé, l'homo palmus gériatris se permet ainsi de narguer les "p'tits jeunes", tétards frétillants certes mais aux abonnés absents ce 3ème dimanche de janvier..... C'est ainsi que le siècle dépassé à eux 2, Pascal et Gilles étaient au départ de cette traversée hivernale de Lyon cette année... Chapeau bas aux vétérans, donc !

 

Les années se suivent  et commencent à se ressembler, par certains aspects.

 

  DSC03242 Guillaume                  La foule des grands jours                                                Photo Guillaume Froment

 

Tout d’abord parce que cette très ancienne et traditionnelle fête des palmeurs et nageurs en néoprène continue de rassembler de très nombreux  joyeux drilles de tous âges (de minime à « super-vétéran » de 74 ans ; il y a de la marge pour nos vétérans 3), autant féminins que masculins,  pour une épreuve aussi bien conviviale que sportive.

Bref, on peut se mettre bien dans le rouge et beaucoup s’amuser.

 

 descente-du-rhone-2014 8826 Steph Les Vétérans 3 à la sortie de l’épreuve, un peu marqués… (La catégorie Vétéran 4 n’existe pas, mais pourrait peut-être s’envisager…)                        Photo Stéphane Simonet

 

DSC03253  280  personnes en 2 vagues espacées de 3mn, c’est pire que pour les soldes. Il faut anticiper, si on ne veut pas se faire piétiner…                      Photo Guillaume Froment

 

  Certains commencent même à y trouver goût, puisqu’ils se réinscrivent,

 

DSC03251                     Gilles et une partie de la famille               Photo Guillaume Froment

 mais d’autres viennent se rajouter.

 

DSC03248                      Pascal  et Xavier                                                Photo Guillaume Froment

 

Equipe resserrée de l’ASSP, cette année, avec 2 participants de l’ASSP-Plongée: Pascal Meygret, nouveau venu sur l’épreuve, ravi de renouer avec son passé de nageur sportif en compétition et Gilles Froment, récidiviste de l’an passé, accompagnés par Xavier Demoule (Informaticien du GSI), très satisfait pour sa première participation et la découverte des particularités de l’épreuve.

 

 

Records de  participation cette année  pour les remarquables organisateurs du rassemblement (club Thalassa)  avec 311 inscrits et 284 compétiteurs représentant 81 clubs de toute la France (Comités Atlantique Sud, Bretagne-Pays de Loire, Centre, Est, Ile de France-Picardie, Provence, Pyrénées Méditerranée, Rhône-Alpes-Bourgogne-Auvergne).

 

 

DSC03269           Première vagues vers 10h15 / 165 nageurs et nageuses                           Photo Guillaume Froment

 

  DSC03275                 Les hydrospeed, 5 mn après les nageurs / 116 concurrents et concurrentes   Photo Guillaume Froment

 

DSC03303                      La fine équipe à l’arrivée                         Photo Guillaume Froment

 

 

Instigateurs de la participation de l’ASSP l’an passé, le président et le secrétaire durent déclarer forfait cette année pour cause de violent télescopage dans des emplois du temps surchargés, mais ils ruminent une belle revanche dès l’année prochaine.

Ils ne se sont d’ailleurs pas désolidarisés de l’équipe car Stéphane était à l’arrivée pour encourager les nageurs et leur tirer le portrait, en présence des petites familles des uns et des autres, et Sylvain a appelé en début d’après-midi au restaurant pour prendre des nouvelles, peu avant de reprendre le TGV pour redescendre à Aix-les-Mille poursuivre sa FAE de lieutenant.

A signaler également la présence de nombreux autres SP du SDIS, inscrits sous d’autres bannières, dont une forte représentation de la caserne Meyzieu/Décines.

Ainsi que Syvie JAL, plongeuse spéléo de la CRPS RABA (Commission Régionale de Plongée souterraine RABA de la FFESSM), accompagnée de son mari, par ailleurs SP dans l’Isère et camarade de promotion de Pascal Meygret lors de leur formation de chef de groupement. Le monde est petit…

 

DSC03262                      Les isérois, avec Sylvie et Nicolas JAL au centre                            Photo Guillaume Froment

 

  DSC05659                      Bientôt le départ                               Photo Sylvie JAL avec l’appareil de Gilles

 

  DSC05656                      Sylvie                                                            Photo Gilles Froment

 

Et les conversations à table au Tiger Wok de Gerland furent animées et riches, avec tous ces points de convergence.

 

 Pour cette année, pas de choc thermique pour les palmeurs : 7° dehors et 7° dans l’eau. On ne sent rien ! Un peu trop chaud pour certains dans l’eau pendant le parcours pour cause de combinaison de plongée un peu épaisse pour ce genre d’activité. Le matériel est à peaufiner…

Juste la météo légèrement pluvieuse incita les accompagnateurs et les accompagnatrices à faire le déplacement en voiture, plutôt qu’en vélo tout au long des berges, comme prévu initialement.

Le Rhône était sympathique, ce dimanche 19 janvier. Non pas à cause de son eau très chargée (pas pu lire le thermomètre du profondimètre attaché à ma ceinture, soit moins de 50 cm de visibilité), mais plutôt parce qu’il courait bien. Plus que l’an passé, selon les spécialistes.

 

 

P1070077                     Gilles, plus très  loin de l’arrivée                                            Photo Lara Meygret

 

A quelle vitesse ? C’est toujours la question qu’on se pose. Pour tenter d’y répondre et trouver une valeur moyenne sur toute la course, il faut évaluer le gain de temps dû au courant sur la distance de 8Km  de la course ((la section du fleuve, et donc sa vitesse d’écoulement pour un débit donné, est très variable selon les secteurs, comme le pont Lafayette ou bien l’avenue Leclerc).

 

DSC03293          Pas mécontent d’être arrivé. Les crampes aux mollets ne faisaient plus semblant.       Photo Guillaume Froment

 

 

 Pour cela, il faut avoir une idée de son temps de parcours sur un plan d’eau calme sur une distance donnée (3000 ou 4000 m le dimanche matin à Miribel-Jonage, par exemple, en prenant les mesures de distance par Google Earth, ce qui suppose d’aller bien droit dans l’eau.Hum… !), et faire la règle de trois.

                 

DSC05581

          

DSC05626Miribel-Jonage dimanche 12 janvier_12h45_4000m_1h30_eau à 7°_Brouillard, mais plus facile à palmer que le 8 décembre où tout le lac était gelé, sauf sur une bande de 200m devant la plage…Mon crâne s’en souvient (anecdote seulement pour les initiés)!!!

 

Une fois après avoir étalonné en plan d’eau calme  sa vitesse de course sur la durée de la compétition (1h à 1h15), il suffit de faire la différence dans le Rhône pour trouver le gain dû au courant.

Par exemple, s’il faut 1 h pour faire 4Km à Miribel-Jonage et 1h pour faire 8 Km dans le Rhône, le courant nous a fait gagner 4 Km en 1 heure, soit  environ 1,1 m/s.

Pour cette année, l’estimation est de 1,25 m/s, soit 4,5 km/h. Merci le Rhône!

 

Pour savoir si l’année prochaine le courant sera meilleur ou non (très grosses variations d’une année à l’autre), il faut pister les débits donnés par la CNR et les conserver dans un coin.

Oublié l’an passé, mais noté cette année à environ 1000 m3/s le dimanche matin à 7h (et déjà redescendu à 700m3/s vers 22h. Quand on vous dit que cela change vite !).

 

DSC05666               En 2013, le pont Raymond Barre n’était pas là. L’environnement lyonnais évolue vite.           Photo Gilles Froment                                              

Résultats :

·         Pascal, 15ème/26 en Nageurs Vétéran3 (+ de 55 ans) avec 1h00’56  et 63ème /131 au classement général hommes des Nageurs,

·         Gilles 4ème/10 en Hydrospeed Vétéran3 avec 1h04’28  et 38ème/74 au classement général hommes en Hydrospeed),

·         Xavier, pour son 1er essai, termine 38ème/48 en Nageurs Vétéran 2 (+ 45ans) avec 1h10’06 et 107ème/131 au classement général hommes des Nageurs

 

P1070074 Lara                 Gilles en «  hydrospeed » non orthodoxe. Méthode à revoir.     Photo Lara Meygret

 

A noter l’excellent résultat par équipe accroché par les sapeurs-pompiers inscrits sous la bannière « SDIS69 » (en libre, hors clubs de plongée FFESSM) avec en chef de file Jean-Baptiste Laudet et une belle performance individuelle en 54’33 (2ème en nage Senior en- de 35 ans).

 

DSC05629                   Jean-Baptiste Laudet de Gerland                                         Photo Gilles Froment

                        

Tous les résultats à http://traverseelyon.nap.free.fr/resultats/2014/NAP2014_Resultat_Nage.pdf

Intéressants à regarder en détail.

  Gilles

Partager cet article

Repost 0
Published by plongeur - dans CR des sorties
commenter cet article

commentaires

Le vieux scaf' 04/02/2014 12:30

Bravo
Ne pas oublier les anciens
Avec mes 80 ans je suis content de voir que d'autres continuent
Voir sur mon blog
http://le-scaphandrier.blog4ever.com