Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 18:57

Compte rendu de la plongée sous glace du 8 février 2010, au lac Genin


DSC01597
 Le lac Genin: à droite la piste de patinage, à gauche les trous pous s'immerger.


Participants : Sylvain Dupuy, Gilles Froment, Stéphane Simonet

sauf mention toutes les photos & vidéo sont de Gilles Froment




L’hiver n’en finissant pas, la saison est donc propice à une activité givrée et originale : plonger sous la glace. Pourquoi, me direz-vous ? Pourquoi aller se frigorifier copieusement sous un plafond gelé, avec le risque de se perdre ou de faire givrer son détendeur ?


DSC01593
La porte d'eau libre, notre entrée pour palmer sous nos reflets gelés.


Tout simplement parce que sous la glace, c’est beau…. Les bulles d’air qui glissent comme du mercure, les reflets des phares sur la paroi cristalline, la magie d’une lumière irréelle, un monde inconnu…


DSC01661
Une beauté dangereuse et éphémère....

Bon c’est beau mais il faut faire attention, car cette activité reste dangereuse si on s’aventure sous le plafond liquide figé par l’hiver sans précaution. Prudence donc.


DSC01601
La tronçonneuse, outil curieux pour un plongeur

Ce 8 février, 15 cm de glace recouvrent la surface du plan d’eau : largement suffisant pour marcher dessus, y faire du patin ou planter des broches pour amarrer notre fil d’Ariane.


DSC01602
Sylvain aménage une plateforme pour s'assoir

Après un petit orifice pratiqué à un mètre du trou (merci la tronçonneuse ), je m’immerge pour y placer le fil d’Ariane correctement et planter la première broche… Ma plongée s’arrêtera là, car une méchante entrée d’eau dans mon recycleur m’empêchera de prolonger mon séjour dans l’eau à 2°C.


DSC01609
Prêt pour la plongée... de courte durée !

Vert de rage, je verrais Sylvain et Gilles partir en exploration, l’un déroulant le fil, l’autre plantant des broches pour amarrer la ligne guide. Quand à moi, j’en serais quitte pour autopsier la machine au sec et chercher la fuite…. La chaux humide ruinera tout espoir de partir les rejoindre…

DSC01614
Sylvain, l'as du dévidoir...


Mais pour eux, le voyage hors du temps commence : plaqué sous la glace, les ordinateurs refusent de décompter les minutes qui s’égrènent, et l’heure passée en plongée glisse comme leurs bulles.

DSC01620
Stéphane pose une broche avant de rentrer.

 Prendre un cap, palmer doucement pour se préserver du givrage, dérouler le fil, planter des morceaux d’acier dans ce sorbet immaculée, amarrer, repartir.


DSC01649
Le fil d'Ariane , régulièrement amarré aux broches, est le seul lien vers la sortie

Une fois la ligne en place, le dévidoir vide pendant à une broche, on peut errer le long du fil… et rêver…

DSC01634
Le dévidoir quasi vide indique la fin du voyage.


 L’esprit s’égare dans cet univers si étrange, ou l’air devient liquide et l’eau solide.

DSC01648
Etrange reflet.... ou est l'eau ? ou est la glace ?

 La sortie n’existe plus, la cicatrice ouverte dans la glace autorisant le retour au monde réel est incertaine, loin au bout du fil qui disparait dans ce vert jade qui les entoure.


DSC01639
Ces bulles ne rejoindront la surface qu'au dégel.

Il faut pourtant rester attentif, ne pas se perdre pour garder la certitude de ressortir. Plongée d’équilibriste ou tout peut basculer en un instant. Mais sereins et expérimentés, ils ont photographié, filmé pour nous ramener des images de ce moment rare.

DSC01650
Malgré le froid, il faut ramener des images

 Puis le froid aidant, ils ont rembobiné le fil, arraché les broches à la glace, et refait surface sous le soleil, dans ce carré d’eau noire au milieu de tout ce blanc.


DSC01666
Retour des plongeurs. photo Stéphane Simonet

Confiant, j’attendais qu’ils reviennent : les sourires bleuis par le froid qu’ils m’adressèrent en sortant ont confirmé ce que je savais déjà…. C’est beau, sous la glace.

Quelques photos bonus:


DSC01610
glace ou sorbet ?

DSC01631
Beauté glacée


DSC01642
Glacionaute.

DSC01659
Une vague figée par l'hiver

Et pour finir, comme si vous y étiez:




Epilogue : beau mais dangereux, nous ne le répèterons jamais assez. De nombreux plongeurs, pourtant chevronnés, ont perdu la vie pour avoir négligé les règles de prudence. Ne vous aventurez jamais sans le matériel nécessaire et les procédures adaptées. Et prenez contact avec notre président si vous voulez découvrir l’autre côté du miroir, « Ice man » se fera un plaisir de vous briefer…

Plus d’info sur :   http://pagesperso-orange.fr/philippe.moya/Sous%20le%20miroir%20gel%E9.pdf




                                                                    Stéphane Simonet

Partager cet article

Repost 0
Published by plongeur - dans CR des sorties
commenter cet article

commentaires