Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2013 5 26 /07 /juillet /2013 17:33

 

Rencontre avec Krszystof Starnawski

 

Prenez le temps de lire ces quelques lignes de l'ami Philippe, qui nous rapporte ici sa dernière rencontre avec un plongeur extraordinaire, au talent aussi grand que son nom est imprononçable. Oubliez vos repères, vos ordres de grandeur, vos profondeurs habituelles et vos durées d'immersion standard, ici tout est "au-delà" de tout......

 

Toutes les images sont de Philippe Moya.

 

 

un dernier mot avant de partir

                  Krszystof dans la vasque du petit Goul, avant son départ pour une exploration.

 

 

 

La spéléo plongée m’a permis de voir beaucoup de choses merveilleuses, et de rencontrer beaucoup de personnes intéressantes, soit par les explorations extraordinaires qu’elles avaient faites, soit par les découvertes merveilleuses dont elles étaient les inventeurs, soit tout simplement parce qu’elles étaient des vedettes de la télévision (*).

Mais dans mon Panthéon, se trouve un extra-terrestre, venu humblement il y a quelques 18 ans participer à un stage de spéléo plongée à Cabrerets dans le Lot.

Stage que j’encadrai alors avec une douzaine de mes camarades de la FFS.

Ce garçon, devenu depuis un de mes meilleurs amis a fait bien du chemin depuis comme l’on dit.

Jugez en plutôt :

Plongée sous le Pôle Nord, plongées en mer rouge avec une descente à –284 mètres, plongées au Mexique où il tient une école de plongée souterraine, découverte de nombreuses épaves en mer Baltique, en mer du Nord, au large de la suède. Plongées en République Tchèque.

Voyages et plongées au 4 coins du monde, Galapagos, Polynésie, Thaïlande, mer du Japon etc. etc. récemment il rentrait du Sri lanka…..

 

 

Capture

 

 

 


(Pour plus d'infos, allez voir son site: http://www.dualrebreather.com)  



Et dernièrement, il m’envoie un mail : j’aimerai venir te rencontrer, et en profiter pour plonger à Bourg Saint Andéol, je pense faire quelques profondes…..  

Mais bien sûr !

J’envoie aussitôt un message à nos amis spéléos de l’ASSP, manque de chance ils ne sont pas disponibles. Dommage pour eux, ils auront manqué quelque chose, la comète de Haley traversait notre ciel, il fallait être là, j’y étais pour vous, voici mon reportage :

 

 

 

Déjà son arrivée dans notre ciel n’était pas passée inaperçue, venu, dès le samedi 8 juin, reconnaître les lieux, il rencontre Xavier Meniscus et un copain, qui aussitôt alertent la planète Spéléo : un extra terrestre est là, et il envoie du lourd…. Selon les termes de leur message.

Notre rendez vous est fixé au mardi 11, je suis sur place bien avant l’heure, je commence à déballer, et je m’impatiente, a-t-il bien compris mon message ? quand soudain le voilà, à bord d’une Opel essoufflée.

Il est toujours le même, il me serre dans ses bras… welcome in France, my friend.

Il ose me dire que je n’ai pas changé… ma foi, lui non plus, à part quelques rides de caractère dirons-nous.

Et on discute, discute, plusieurs fois nous sommes obligés de nous contraindre au silence pour préparer nos affaires, les miennes sont simples, un bi gonflé juste à 70 bars, panne de compresseur oblige, mais je ne veux faire que quelques photos, donc je n’ai pas besoin de beaucoup, cela suffira.

Lui veut juste faire une petite plongée de préparation, petite plongée de préparation veut dire juste aller aux puits, poser quelques spits, et retour… en loco, et avec un recycleur Hammerhead.

 

 

les deux corps montés sur une bas composée de deux boutei

                  Préparation ultra minutieuse du double recycleur monté en dorrsal. ils sont rares les plongeurs maitrisant cette configuration délicate.....   

 

 

La sécurité, mise en ouvert, il a assez d’air pour entrer avec le loco, et si tout tombait en panne, impossible me répond-il. Ce n’est pas possible, tout simplement, le circuit ouvert est le mode le plus dégradé possible de mon recycleur… si tu le dis. Et une fuite de ta bouteille, j’emmène une 12 litres d’air en circuit ouvert. Il ne l’utilisera pas.

Et il me parle de son recycleur, reconstruit entièrement sur ses idées, il dispose de nombreux industriels et amis, qui lui fabriquent exactement ce qu’il imagine, il imagine un brellage, on le lui fabrique, il imagine une nouvelle configuration on la lui fabrique également, c’est un enfant gâté. Mais qui n’a pas cent euros devant lui. Tu vois le plus gros de mon budget, a été de m’acheter cette Opel, à Clara (une copine que je connais bien). Le reste c’est tout donné ou prêté.

 

 

quand faut y aller

                  Mise à l'eau de l'extraterrestre, avec un équipemement qui semble dépouillé, attention, c'est ultra compact et largement étudié dans les moindres détails.... le diable se cache dans les détails...... 

 

 

Quelle chance… c’est comme mon voyage au Sri Lanka… mais bon nous nous éloignons du sujet… (un ami l’a emmené dans son jet privé)

Donc nous nous préparons, et enfin nous mettons à l’eau, je suis devant, je mitraille tant que je peux, la mise à l’eau, sous l’eau, et son départ en loco-plongeur….

 

 

pret à partir

                    Le recycleur est monté en latéral, et Krszystof utilise un propulseur, gage de sécurité en profondeur, pour limiter l'essoufflement et le temps passé en profondeur....  

 

 

derniers tests

               Derniers tests de vérification dans la vasque, on apperçoit la bouteille de secours en circuit ouvert, celle qui ne servira pas....

 

 

 

 Et je ressors, j’ai encore 45 bars sur chaque bloc…. Pas de soucis.

Je repose tout dans la voiture et j’attends son retour.

 

 

passage de l'étroiture

      Passage de l'étroiture en douceur.... tout est parfaitement maitrisé. Mais pour faire face à l'inattendu, à - 192 m de profondeur, il faut un mental d'acier.....

 

 

 

Une heure après le voilà, tout est O.K.

Nous rechargeons les voitures et direction le camping du Lion où il a posé sa tente.

 

 

et on retourne à la voiture

                                Retour du plongeur, toujours zen. on voit bien le recycleur latéral et les faux poumons "over the sholders"

 

 

Il me parle de son recycleur, mais je n’en suis pas un spécialiste, j’ai donc forcément oublié de poser des questions essentielles, mais en gros, ses recycleurs, car il ne plonge qu’en double recycleur normalement pour ses pointes.

Donc son double recycleur, entièrement conçu selon ses idées et ses plans, se compose de deux corps qu’il porte sur le dos, avec les deux réservoirs d’absorbant, un produit qui tout comme la chaux retient le gaz carbonique MAIS ne dégage pas de gaz toxique en cas de noyade du système.

D’ailleurs il y a un piège à eau me dit-il, et le recycleur continue à fonctionner même à moitié noyé….. ? ? ?

Bref, ses deux recycleurs semblent pratiquement indestructibles.

 

 

passons maintenant aux faux poumons

               Un matériel ultra sophistiqué, de la haute technologie au service de l'exploration. on est à des années lumières du classique " bloc détendeur stab"

 

 

Les deux faux poumons sont au niveau de ses clavicules, le long des deux bretelles.

Il a deux systèmes de diodes en vision haute qui lui indiquent en permanence les paramètres de la plongée. Les écrans sont montés sur les deux corps il ne les regarde pas en plongée, les diodes sont assez explicites.

Chaque recycleur est muni de trois sondes oxy.

 

 

ne pas se tromper de tuyau

                                 Et rien n'est laissé au hasard... rien.... il vaut mieux, au fond, avec plusieurs heures de décompression au dessus de la tête, le doute n'a pas sa place.

 

 

En cas de panne, il a 5 secondes pour effectuer le bon geste. Démarrer un recycleur froid est un soucis, pour lequel il a trouvé une solution mais il n’a pas eu le temps de me l’expliquer, nous étions déjà passés à autre chose.

Bref, des utilisateurs de recycleurs auraient pu profiter de cette rencontre avec bien plus de bénéfice que moi. J’ai personnellement profité de mon ami.

Il m’a montré sa page Internet où il parlait de moi et annonçait notre rencontre, à ma grande honte, il a bien fait mousser la chose en me présentant dans des termes si élogieux que je n’ose les reproduire ici.

Stéphane connaît déjà l’épisode du Famous ….

Et bien Krsyzstof en a remis une grosse couche : tu comprends, pour mes futurs élèves, il est meilleur que je fasse un peu mousser les évènements, c’est plus vendeur.

Puis nous avons discuté avec le directeur du camping, car il voulait récupérer deux grosses barres métalliques qui traînaient pour fixer sa cloche, lors de sa future plongée au pont.

Et nous avons fini la journée à la maison, où Mady mon épouse, nous avait préparé un bon souper….

Il a bien apprécié le rosé Pamplemousse….

Nous avons évoqué encore et encore les nombreux copains que nous avions côtoyés.

Il est reparti tard, en me disant, si je ne dors pas je plongerai cette nuit ! et moi le lendemain je partais pour faire le GR20.

Quelques jours plus tard, en Corse, je recevais ce message : plongée au goul du Pont, moins 192 mètres, tout s’est bien passé, je pars dans le Lot, vers Gramat….

 

 

A bientôt météore plongeur…..

 

 

photo souvenir

                                                                           Krszystof  et Philippe

 

 

 

Pour voir la vidéo de la plongée de krsyzstof à – 192 m : http://vimeo.com/68868623

 

 

 

Philippe Moya

 

(*) vous replacerez les noms suivants : Francis Leguen, Henri Cosquer, Nicolas Hulot.

Partager cet article

Repost 0
Published by plongeur - dans Info
commenter cet article

commentaires

omega seamaster 28/09/2013 14:46

article très intéressant présentant un vrai passionné !
bravo