Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 20:13

 

Carte postale de Djibouti

 

          C'est vraiment le temps des cartes postales...Après Patrick, c'est autour d'Eric, ancien adhérent de l'ASSP que certains d'entre vous connaissent bien, de nous faire partager un moment fort dans la vie d'un plongeur. Grand voyageur, actuellement en  poste à Djibouti, il est également  président d'un club de plongée local, vous avouerez qu'il y a pire comme charge....Et donc, bien entendu, pendant son temps libre, il plonge..... et les eaux djiboutiennes réservent de belles surprises....

Eric, c'est à toi....

 

Texte et photos d'Eric

 

dessus1

         Voici Rhinocodon typus, seul membre de son groupe et accessoirement le plus gros poisson du monde !

         s'il mesure en moyenne de 4 à 14 m, des indivudus de 20 m pour 34 tonnes furent signalés.... Les tâches

        blanches et les rayures sur son dos le rendent invisible vu d'en haut, mais personne ne sait pourquoi un mastodonte

        pareil cherche à se dissimuler ainsi à la vue des oiseaux....

 

Djibouti, le vendredi 12 décembre 2014. 06h00. Le jour tant attendu. Je vais enfin voir ces bêtes mythiques qui hantent le fond du Goubet. Petit déjeuner rapide, palmes/masques/tuba dans le coffre de la voiture et surtout le caisson photo pour immortaliser ces moments. Nous nous retrouvons avec mes amis à la pêcherie de Djibouti ville à 07h15 pour récupérer notre barque yéménite et son pilote qui va nous emmener là-bas et commençons notre navigation vers Arta plage. En chemin, nous nous arrêtons à Khor Ambado pour récupérer notre petit déjeuner (crêtes, café et thé local). Nous arrivons sur zone vers 09h00. Comme prévu, nous ne sommes pas nombreux, juste deux embarcations avec la notre. La tension monte sur le bateau. Nous sommes tous équipés et nous attendons le TOP du pilote pour faire nos bascules et les voir... Ca y est, le premier aileron sort de l'eau, le pilote estime sa trajectoire et c'est la mise à l'eau.

 

 

travers2

              le requin baleine ne fréquente que les eaux chaudes des océans tropicaux. Encore mal connu

              il vivrait jusqu'à 150 ans...

 

D'abord, rien. La visibilité n'est pas très bonne (normal, la mer est chargée de plancton et c'est cela qui attire nos charmantes bêtes). Et enfin la silhouette se dessine, j'ai le cœur qui s’emballe. Il vient sur moi et je mitraille comme je peux avec l'appareil. Je ne veux pas mettre l’œil dans l'objectif pour ne rien perdre de ces instants, alors je prends au jugé. Tant pis, je trierai plus tard. Il avance certes doucement pour la masse mais pas facile de le suivre quand il donne son petit coup de queue pour nous faire sentir que nous l'ennuyons.

 

queue

                l'animal est peu véloce, puisqu'il nage à une vitesse moyenne de 5km/h.... Lent peu être,

               mais des animaux marqués, suivi par satellite, se sont déplacés sur 12 000 km à la recherche

               nourriture. le golf de Tadjourah, à Djibouti semble être un garde manger apprécié...

 

 

Nous remontons sur le bateau et nous sommes repartis à la chasse. Quatre requins plus tard, la fatigue se fait sentir et nous décidons d'aller nous poser sur la plage pour notre déjeuner. Tant mieux car c'est le rush des autres bateaux et il commence à y avoir trop de monde sur l'eau. Nos crêpes, café et thé shaï engloutis, nous demandons au pilote de quitter la zone et d'aller en périphérie pour essayer d'être plus tranquilles. Qu'elle bonne idée ! Nous tombons sur un groupe isolé de trois requins occupés à engloutir leur plancton et nous nous nageons avec eux pendant plus de 15 minutes.

 

 

guele2

             la bouche du requin mesure 2 m de large et peut filtrer jusqu'à 2000 tonnes d'eau à l'heure.

             les dents sont minuscules, 300 par rangées soit près de 15 000 au total. elles sont complètement

             ridicules face aux poignards du grand requin blanc, on est bien loin des dents de la mer.

 

 

gueule3

            ce léviathan doit manger une tonne de plancton  par jour. De très petits poissons ou calamars

            peuvent aussi figurer au menu. 

 

 

 

Ils se laissent approcher à les toucher. Je donne mon appareil à un autre plongeur confirmé et je fais quelques apnées avec mon nouvel ami. Et là, magique. Je descends à côté de lui et sous lui, il se met sur le côté, nous nageons un moment et il revient sur moi comme s'il voulait que je m'accroche à son aileron.

 

travers1berth

           Instant magique: Eric nage à côté du requin baleine, en pleine mer. le temps s'arrête, les mots

           s'effacent, ne reste que l'émotion.

 

 

Je ne le fais pas car je ne veux pas le toucher, mais l'envie est forte... Ayant moins d'apnée que lui, je dois finalement remonter et là, il me laisse le dépasser et vient se placer sous moi, à même pas 50 cm. C'est trop, je tends la main et le contact se fait. Des frissons partout alors que lui continue tranquillement sa route. Je ne bouge surtout pas pour ne pas lui donner de coup de palme. Son aileron me frôle et sa queue me touche légèrement, mais sans brutalité, comme une caresse.

 

 

rp dessus requin

               Ressent il le contact malgré sa peau épaisse de 1.5 cm ? en tous cas, placide, cet animal

               venu du fond des âges ne fuit pas l'homme...

 

 

dessusberth1

             Dernier salut au voyageur. Celui-ci disparait parfois au delà de 1000 ou 1500 m de fond, là

             où la lumière du soleil n'existe plus. Vers quels mystères descend t il ....?

            

 

D'autres ont aussi eu le plaisir de jouer avec les deux autres requins qui avaient vraisemblablement envie du contact. Nous sommes au paradis et nous décidons de quitter la zone sur ces souvenirs en tête. Nous retournons à Khor Ambado où nous attend un couscous et nous passons l'après midi à ressasser notre matinée en nous baignant dans une eau froide pour Djibouti, elle n'est qu'à 28°...

 

 

 

Capture

Eric  

Partager cet article

Repost 0
Published by plongeur - dans CR des sorties
commenter cet article

commentaires