Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 13:54
 

CR de sortie en plongée souterraine, weekend du 6&7 mars 2010 : expédition Baume des anges 2010


Participants :
Sylvain Dupuy, Gilles Froment, Stéphane Simonet
toutes les images sont de Sylvain Dupuy et Gilles Froment


DSC01667
En exploration dans la Baume des anges.


Quand l’affaire se présente mal


La Baume des anges se situe sur la commune de Malaucène, à la frontière de la Drôme et du Vaucluse, en rive gauche des gorges du Toulourenc.


baume 5460
Le Toulourenc, ce mois de mars 2010.

Quelques dates pour présenter cette cavité :

1895 : Edouard-Alfred Martel découvre la grotte jusqu’au siphon.

Juin 1957 à juillet 1959 : premières plongées dans le siphon n°1, jusqu’à 12 m de profondeur.

28 juillet 1968 : malgré l’effervescence du printemps, 2 plongeurs marseillais atteignent la profondeur de – 68 m…

1981 : Francis Le Guen plonge jusqu’à – 90 m, à l’air.

1986 : Claude Touloumdjan touche le point bas du S1 à – 96 m : le siphon remonte.

1989 : Patrick Jolivet remonte jusqu’à – 34 m dans la branche ascendante du S1, à 540 m de l’entrée. Les limites de la plongée traditionnelle sont atteintes et c’est désormais en recycleur que les explorations vont se poursuivre.

1990 : un plongeur spéléo suisse, Olivier Isler précurseur de la plongée en circuit semi-fermé, parvient jusqu’à – 18 m de la surface amont du S1. Les difficultés sont énormes et l’obscurité retombe sur la Baume des Anges pour quelques années…

2003 : Sylvain Redoutey relance l’exploration et franchit pour la première fois le siphon n°1. Il émerge après 3h 11 de plongée et contemple la vasque d’un second siphon. Son exploration durera au total 8h 30 (2 plongées consécutives à – 100 m !). La course est relancée et un anglais, Rick Stanton franchit le S2, progresse et plonge un nouveau siphon qu’il reconnait jusqu’à – 20 m.

2005 : Xavier Méniscus prolonge le S3 de 40 m, puis un autre britannique, John Volanthen plonge jusqu’à – 50 m dans ce troisième siphon.

2007 : Méniscus et les 2 anglais franchissent le S3 en passant par un point bas à – 68 m. Rick Stanton explore seul 200 m de galerie sèche avant de découvrir un 4ème siphon, surplombé d’un toboggan de glaise. C’est finalement Sylvain Redoutey, après bien des efforts, qui plongera dans le S4 sur 30 m.

15 juin 2008: Xavier Méniscus, aidé par John Volanthen, prolonge l'exploration et atteint – 53 m en solo dans le S4. Vous pouvez lire le CR de cet exploit sur son blog: http://plongeesouterraine.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=1981450


Voilà.


coupe%202008



Un site mythique, un « Himalaya subaquatique », des plongées incroyables…, il n’en fallait pas plus pour nous inciter à y tremper nos palmes. Si vous souhaitez découvrir dans le détail ces plongées dantesques, visitez le site
http://plongeesout.com/sites/provence/vaucluse/anges.htm

Pour nous l’aventure commence ce vendredi soir 5 mars, pour sortir de Lyon ! Le Scénic plein comme un œuf et la remorque peinent à se frayer un chemin dans les bouchons. Plus tard, presque arrivés à destination (chez Pépone, nous en reparlerons plus tard) nous apprenons que Sylvain est coincé chez lui, véhicule en panne. Il nous rejoindra demain vers midi. 1er coup dur, nous ne serons que 2 pour attaquer le portage. Qu’importe, le moral remonte devant l’omelette que nos hôtes nous proposent….


Quand on sous estime (un peu) l’affaire…


Après une bonne nuit de sommeil et un petit déjeuner copieux, nous filons dans les gorges du Toulourenc, à la recherche des anges. Après une reconnaissance minutieuse, nous repérons l’entrée de la grotte. Amener l’ensemble du matériel au bord de la vasque ne sera pas facile : il faut cheminer sur un petit muret pendant une centaine de mètres, franchir le Toulourenc qui évidemment coule plutôt fort, accéder à l’entrée, progresser de presque 100 m dans la cavité avant de contempler la vasque du S1.


DSC01544
1ère étape du portage, le muret le long des gorges. Facile.

DSC01609
Gilles avec un 20 litres de trimix, sur sa claie de portage.

Première opération : sécuriser le franchissement de la rivière. Une corde est tendue en travers et nous servira de point fixe pour traverser. En bas de de combinaison humide pour Gilles, et en cuissardes pour moi, nous commençons la besogne : faire passer 300 kg de matériel de la remorque au siphon.

DSC01551
2nd étape: la rivière enchantée. ça grimace mais ça passe !

Outre nos 2 recycleurs et le bi bouteille 2x12 litres de Sylvain, il nous faut transporter 7 bouteilles, afin d’assurer notre sécurité durant la plongée :

- 2 bouteilles de 15 litres contenant de l’oxygène. Elles serviront à Sylvain pour sa décompression et pour nous en cas de défaillance des machines. Elles devront être placées à – 6 m.

- 2 bouteilles de 10 litres contant un nitrox 32, que Gilles et moi poserons à - 39 m.

- 2 bouteilles de 20 litres de trimix 11/60, que nous garderons tout au long de la plongée. Notre objectif est d’atteindre la profondeur de – 70 m. Ambitieux, comme objectif….

- 1 bouteille d’air de 9 litres, que Sylvain emportera en relais pour disposer d’une réserve d’air confortable.

A tout cela s’ajoute le petit matériel indispensable, conditionné dans des sacs.

Le muret, malgré un pas difficile au début se négocie bien. La rigolade commence au franchissement de la rivière. Selon votre gabarit, vous avez de l’eau au dessus du genou….ou plus haut…. C’est toujours drôle et toujours à la limite de la chute.

DSC01610
Merci la main courante !

DSC01612
Chacun son style.

DSC01559
Transport d'une bouteille d'oxy jusqu'à la vasque.


 Avec Gilles nous transporterons 6 bouteilles et quelques sacs.

DSC01627
Gilles devant la grappe de blocs...

 Vers Midi Sylvain débarque, et s’attelle immédiatement à la tâche. Il s’empare du bi 12, d’une clé plate pour régler la longueur de la tige filetée et …casse cette dernière ! La corrosion a eu raison de l’acier. Grimace de Sylvain. Solution de rechange vite trouvée avec une sangle à cliquet qui traîne au fond du coffre : nous fixons la wing sur le bi et décidons….de faire une pause, vu que Sylvain est venu avec le ravitaillement !

DSC01654
Tous les relais sont enfin dans l'eau.

 

Reprise des hostilités


C’est à donc à 3 que nous continuons le portage et notre président, honteux de nous avoir abandonnés ce matin, se révèlera être un porteur de choc : bi 12, relais et recycleur IDA passeront via ses épaules (qu’il a larges) de la remorque au bord de la vasque.


CIMG9899
les recycleurs prennent aussi le chemin vers le siphon.

CIMG9908
Un coup de main est toujours utile.

CIMG9912
Ascension vers la grotte avec l'IDA71 sur le dos

CIMG9916
Passage étroit à l'entrée, attention au dos !


CIMG9917
Même les petits doivent se baisser....

Après bien des allers-retours, tout est en place.

DSC01659
Le plus dur est fait...

Il est presque 17 h quand nous enfilons nos vêtements étanches. Au moment où je ferme celui de Gilles, une dent de la fermeture dorsale se met de travers : je n’ose forcer mais je vois Gilles à la limite de perdre son flegme légendaire. Sylvain sauve l’affaire en réussissant à fermer le vêtement sans casser la fermeture. Après inflation ça à l’air étanche…. J’ai comme l’impression que Murphy rôde pas loin….


à suivre dans le seconde partie...

Partager cet article

Repost 0
Published by plongeur - dans CR des sorties
commenter cet article

commentaires