Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 19:27

Compte rendu de la sortie à Cassis les 6 et 7 avril 2013

 

 

 

gDjj2oQmL7QBD-mGnQ49 tAx6eBx23O2F8turhHpkzA

                     Les falaises vertigineuses des calanques se prolongent sous la mer.     Photo Thibaut Royon

 

 

 

Participants : Stéphane Simonet , Hervé Lichtfouse, Gilles Froment, Edgar et Thibaut Royon, Cédric Charleux, Daniel Lehmann, Nadine Ribera.

 

Accompagnatrices : Geneviève Sansoni-Simonet, Julie Eyraud

 

Organisatrice : Florence Royon

 

 

Des falaises de sucre glace plongeant sans hésitation vers la mer, un petit port de pêche protégé par sa digue, dissimulant à sa sortie une immense rivière souterraine d’eau douce, vous l’avez deviné, nous voilà à Cassis, pour un week end tant subaquatique que gastronomique, mitonné par Florence rien que pour nous. Aussi contrastée que les falaises et la mer, la météo nous joua en ce début d’avril toutes les gammes de son répertoire, des larmes du ciel au souffle glacé du mistral…

 

 

pxGc38HEau8I4Q 0qxxmpftR5voZTRuIvzIHnqGq2Qc

                  Stéphane, Edgar, Gilles, Thibaut, Cédric et Hervé

 

 

Ce samedi 6 avril, le bulletin météo tient ses promesses. Ciel plombé, mer grise et crachin sont au rendez-vous annoncé. Au petit déjeuner, les yeux encore brouillés de sommeil, l’ambiance est presque morose. Presque, parce que c’est une sortie ASSP, tout de même !

Le café bu, les tartines calées au fond de l’estomac, il est temps de faire le bilan et de poser la question fatidique : qui plonge ?

6 indécrottables optimistes répondent à l’appel, tandis que d’autres, victimes d’un sournois virus imprévu, resteront au chaud, sirotant thé chaud et médicaments, prescrits en catastrophe par notre médecin de choc !

 

 

WH3wfwV-AOSLjg2KPWSSjcZYZI-jia1-1YrTyakQGTE

                  Sous le crachin qui démarre, les plongeurs de l'ASSP prépare leur matériel.   photo Thibaut Royon

 

 

Direction le Cros Magnon, sagement amarré au port. Déjà les gouttes de pluie grossissent en s’écrasant au sol en fleurs de plus en plus large. Passage rapide du textile au néoprène sur le pont, heureusement que nous ne sommes pas nombreux à bord.

 

 

DSC01495

               Hervé et Cédric stoïque sous ce temps breton !                photo Thibaut Royon

 

 

Après une rapide navigation, nous voici sur le site de Castel Vieil. Rapide briefing calé, nous sautons à l'eau, répartis en 3 binômes. Il fallait s'y attendre, l'eau est sale et grise....

 

 

 

DSC01505

               Aucune hésitation pour Hervé, qui saute à l'eau sous l'objectif de Gilles Froment.

 

 

    L'ordinateur affiche une température de 13°C..... ça risque d'être triste..... Et bien pas tant que ça, en partie grâce aux 8400 lumens ( unités de mesure de flux lumineux ) de nos nouveaux phares. Tel Prométhée ( qui déroba le feu sacré de l'Olympe ) nous emportons donc un peu de soleil avec nous au fond de l'eau, nous en aurons bien besoin pour photographier les gorgones, les anémones encroûtantes et autres spirographes.

 

 

cassis-2013 6809

                  Un spirographe , filtrant l'eau de ses panaches, photographié par Stéphane Simonet.

 

 

 

cassis-2013 6813

              Cette gorgone blanche aime la lumière, aussi la retrouve t on souvent à flanc de tombant, entre 10 et 30 m de profondeur. Sa croissance est d'environ 1 à 2 cm par an.                  photo Stéphane Simonet

 

 

 

cassis-2013 6817

                Ce poulpe en maraude, débusqué par Cédric, vira au blanc de rage d'être découvert.   Photo Stéphane Simonet

 

 

 

cassis-2013 6818

              il retrouvera vite une teinte "camouflage" pour se dissimuler dans un trou et nous échapper. Pas assez vite cependant pour éviter un second cliché.          photo Stéphane Simonet

 

 

 

cassis-2013 6837                 Voici un bouquet d'adéonelles, animaux filtreurs vivant en colonie sous les surplombs pour fuir le soleil. très fragile, ils s'émiettent dés qu'on les touche....              photo Stéphane Simonet 

 

 

 

cassis-2013 6840

                   Cette gorgone rouge qui parfois vire au jaune contient du diméthyltryptamine, se révélant être un puissant psychotrope ! serait ce le LSD des poissons ?                 photo Stéphane Simonet.

 

 

 

DSC01644

                   Cette grande cigale de mer aime l'obscurité. il est donc nomal que Gilles Froment la débusque sur la voute de la grotte. Son camouflage est sa seule défense, et cet animal de 25 à 50 cm peut émettre un grincement caractéristique lorsqu'on le dérange. Recherchée pour sa chair, c'est une espèce désormais protégée depuis 1992.

 

 

DSC01633

                Cette crevette cavernicole débarrasse les poissons de leurs parasites. elle n'hésite pas à "papouiller" les murènes par exemple.                  Photo Gilles Froment

 

 

 

 

Après 30 minutes d'exploration, il est temps de remonter, afin de savourer tisane chaude et madeleines. La logistique suit toujours.....

 

 

D4np1vvYTsRfevHbIo8Xo-AWgUa7h3iBn2fmz OC3eg

                Boissons chaudes et madeleines pour revigorer les troupes.         photo Thibaut Royon

 

 

 

SOCuo9KPKtXKHMeiEMpqfcWZB2ClgLOq5yiwSvU5uwE

               Débriefing après la plongée             photo Thibaut Royon

 

 

 

 

NvDtu5Xal8WV0R3z0hWiC8OGmIJyrq JbrqVqNTl2yY

                                    Thibaut sous la pluie, gelé après sa plongée en combinaison trouée... Photo Edgar Royon

 

 

Le repas de midi consommé, nous décidons d'insister. La pluie tombe en cordes, le ciel est définitivement plombé et la mer nous offre une vilaine couleur grise. Qu'importe, nous partons. Le Cros-magon, quasi vide ce matin, s'est étoffé d'un autre club: 18 plongeurs supplémentaires envahissent le pont, répandent leurs sacs, déploient blocs et matériel. La place devient chère...

Sitôt le port laissé derrière la poupe, nous comprenons. La mer est forte, les vagues déferlent sur les caps, la sortie sera sportive.

 

 

fYDPHJ8jzw70YNG2mhwkFaiFI-JoMR5uur r6Byfcr8

                  "horizon pas net, reste à la buvette"   ça brasse au passage du cap      Photo Thinaut Royon

 

 

«  Quand dans la houle ton coeur chavire, garde l'horizon en ligne de mire »

 

Pour avoir oublié ce dicton, certains rendront très rapidement le repas de midi aux poissons. Le vieux bateau de pêche roule, tangue, gite, cogne. Une plongeuse, stoïque, assise sur un coffre ne plongera pas et passera 2 heures assise, le regard fixe. À bâbord, une autre, affalée sur le pont, les yeux fermés et le souffle court, rampera avec difficulté pour se mettre à l'eau, sans avoir la force d'en ressortir d'ailleurs. Délestée de son scaphandre, elle sera hissée sur le pont.

A tribord, ce n'est pas mieux, plié en deux par dessus le franc bord, un plongeur expulse avec force gerbe sur gerbe.... La chanson de Renaud me revient en mémoire :

 

« j'me suis cogné partout, j'ai dormi dans des draps mouillés, ça m'a couté des sous, c'est de la plaisance, c'est le pied... »

 

 

DSC01668

                 Cédric, imperturbable dans les vagues. Derrière lui, ça tourne au carnage...   Photo Gilles Froment

 

 

Et les plongeurs de l'ASSP ? Et bien toujours vaillant ! Le teint vif et le regard clair, nous regardons un peu amusé, avouons le, le festival de renvois gastriques que nous livre cette petite aventure.... Heureusement quand même qu'il y a de l'air, les odeurs se dissipent vite....

 

 

sites cassis

                 les différents sites de plongée proches de Cassis.       Origine site internet du Narval.

 

 

Le bateau s'ancre devant la grotte à corail, et en se mettant au vent se colle aussi en travers de la houle ( qui comme chacun sait, appelle Raoul...). Ça commence à ressembler à luna park....     S'équiper seul est quasi impossible, tant l'angle que prend le bateau avec la gite empêche de capeler le bloc qui ne demande qu'à s'en aller plonger tout seul. On se cale comme on peut, et avec l'aide des marins du bord, on finit quand même par s'équiper à peu près correctement. Ensuite, il suffit d'attendre le bon moment, la houle fait le reste...

 

 

cassis-2013 6865

                  Ce nudibranche flamboyant est une godive orange " godiva banyulensis", endémique de la Méditerranée.Les excroissances visibles sur son corps sont appelés cérates, et les extrémités oranges sont ses glandes digestives. Photo Stéphane Simonet.

 

 

cassis-2013 6868

               Pourquoi "godive" ?  en l'an 1000, Lady Godiva était la très belle épouse du comte Léofric de Coventry, qui écrasait les paysans sous les taxes ( on raconte qu'il taxait même le fumier....). Exaspérés, ces derniers supplièrent Lady Godiva d'intervenir auprès de son mari qui resta sourd aux prestations de sa femme. Celle ci évolua alors complètement nue sur un cheval blanc, sa chevelure rousse ondoyant dans le soleil d'été.... Celui qui donna son nom à ce magnifique nudibranche devait avoir cette légende en tête......                       Photo Stéphane Simonet

 

 

 

 

Avec Cédric, nous arrivons vers 33 m sur un fond sableux parsemé de gros blocs. La pente remonte doucement vers le tombant et nous explorons failles et anfractuosités à la recherche de quelques nudibranches, que nous finirons par trouver.

 

Palier rapide dans la houle ( encore ! ) avec les « bangs » des vagues explosant contre la falaise en bande son. Remontée acrobatique à bord, en évitant quelques filets de bile ( certains n'ont plus grand chose à rendre....) et retour au port, un peu brassé quand même.

 

 

GHIrk5eimpX Li3vVLsn4XVfDbz3janeTWMAqqLB5ZI

                   Edgar, tel un marin pècheur, savoure son café en rentrant au port.     Photo Thibaut Royon

 

 

Mais ce sera vite oublié, puisque vers 20 h, douchés et affamés, nous ferons escale au restaurant le Calendal, petit établissement caché rue Bremond derrière le port. Cuisine excellente, ambiance chaleureuse avec un patron à la verve fleurie, passionné par son métier. L'oeil pétillant, il nous racontera histoires de pêche, préservation du mérou, congre énorme et recettes provençales. Il n'est pas coutume dans nos lignes de faire de la pub, mais ce bistrot là vaut le détour.....

 

 

GC7YKdVFvmSD8iJNA8pZUL1TESd 4BWFocgqvYzPz7M

                     repas du soir au Calendal, la photo est prise par le patron !

 

 

 

 

 

HCRL5bauC-57cVaO8irNrr96I7RKfJen Nnb77R628E

                Entre le restaurant et l'hôtel, le Cros-magnon sagement amarré.       Photo Thibaut Royon

 

 

 

Après une nuit de sommeil, sans les cris des fêtards du bar à vin de la veille, nous nous réveillons ce dimanche matin sous le soleil ! L'astre solaire nous apparaît enfin, les nuages lourds ayant été chassés par le mistral.... Donc la mer sera moins agitée, par contre le vent sera frais.

 

 

00qxTHzZTWiqr9PLpqK06-iqeklfreW-HuLIXm0iVNQ

                                  enfin du soleil et de l'eau claire, les photographes apprécient... Photo Thibaut Royon

 

 

Qu'importe, direction le cap Morgiou, histoire de plonger à l'abri du vent et de la mer : une eau claire, un beau tombant et 45 m d'eau sous les palmes, enfin !

 

 

 T33Aihk6CreRV2ldEtdIlQ83jvXQOJtp-8GCSmn3t0k

                                  Gilles, paré à plonger, photographié à l'arrière du Cros-magon par Thibaut.

 

 

 Malgré l'eau froide, nous aurons le temps de prendre quelques clichés dont un magnifique gorgonocéphale.

 

 

cassis-2013 6859

              cet étrange animal vit en général entre 50 et 800 m de profondeur. nous avons eu la chance de le rencontrer vers - 30 m, ce qui est assez rare. ces 10 bras se ramifient à l'infini et l'animal peut atteindre 80 cm entièrement déployé. Photo Stéphane Simonet

 

 

cassis-2013 6860

             Gorgonocéphale signifie "tête de gorgone". Phorkys et Céto eurent 3 filles, les soeurs gorgones. Si Sthéno et Euryale étaient immortelles, Méduse, elle, bien que mortelle, possédait le pouvoir de pétrifier quiconque croisait son regard. Avec sa magnifique chevelure, elle séduisit Poseïdon, ce qui bien entendu irrita Athéna, sa femme. Elle transforma donc les cheveux de Méduse en serpents pour se venger.                Photo Stéphane Simonet. 

 

 

cassis-2013 6863

                   Cédric en tête à tête avec la créature des abysses              photo Stéphane Simonet

 

 

 

cassis-2013 6856

                 Ce n'est pas une gorgone rouge mais un Alcyon encroutant, qui se développe sur les parties nécrosées de ces dernières avant de coloniser l'animal entier. Et pourtant, dans la mythologie, Alcyon était un oiseau marin présage de paix et de calme....                         Photo Stéphane Simonet

 

 

 

 

RyW4IYmU8Ra0j0 3PsGzFHcbydbbMhHDZOvPU-HEfg4

                                   Un plongeur HEU REUX !    prêt à bondir......     Photo Thibaut Royon

 

 

 

En résumé, un week end agité et pluvieux, avec quelques belles rencontres cassidaines. Merci à Florence pour toute la préparation de ce séjour, avec un seul regret, que tous ceux inscrits à la sortie ne soient venus ou n'aient pu plonger.

 

 

 

991gvXnK5drPa61BDaaR0i4bYEhVDuSVuXfbChVDIMU

                                Après chaque immersion les paramètres de temps, profondeur atteinte et décompression sont notés. En cas d'accident, ces éléments essentiels pourront être transmis immédiatement aux secours.     Photo Thibaut Royon

 

 

 

 

adresses                 Avec Florence, une organisation calée au millimètre.....

 

 

plan

 

 

Quelques infos supplémentaires:

 

 

paramètres

 

 

 

pele mele

              Photos Thibaut et Edgar Royon

 

 

 

Somme à la charge de chaque participant: environ 200 euros

Coût pour le club: environ 600 euros

Partager cet article

Repost 0
Published by plongeur - dans CR des sorties
commenter cet article

commentaires