Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 14:07

CR de la dernière plongée de 2012, et de la première de 2013....

 

 

prev22.jpg                       Et le temps passe.......

 

2012 et sa promesse de fin du monde se sont évanouies, et 2013 commence avec morosité. Mais basta ! Souhaitons nous le meilleur et surtout une excellente santé pour poursuivre nos explorations subaquatiques. Une fois n'est pas coutume, 2 compte rendus pour le prix d'un !

D'abord Sylvain nous raconte sa plongée avec Gilles au lac du Bourget, sous un ciel plombé juste avant Noël: le silence du recycleur contre la plainte lancinante du vent soufflant sur la Chautagne. Ensuite je vous convie à la première immersion de 2013 avec Philippe, au Goul du pont en Ardèche, pour une plongée sans ciel et sans soleil.

 

Une sortie ASSP plongée au lac du Bourget un lundi d’hiver !!!

( toutes les photos de ce CR sont de Gilles Froment ) 

 

DSC00190

                       Temps gris et eaux agitées pour ce 17 décembre 2012 

 

Le lundi 17 décembre 2012, nous avons effectué une sortie plongée au lac d’Aix les bains, plus exactement à la plage de Chatillon. Pas beaucoup de participants, seulement Gilles Froment et moi-même.

Le but était de pouvoir plonger mais aussi d'essayer du matériel. Gilles, son sous vêtement de combinaison étanche, et moi une nouvelle prise en main du recycleur (type dolphin panzer).

Le temps n’est pas super, il pleut, il fait froid et un vent de folie s’abat sur le lac. Des vagues d’environ 60 cm viennent s’échouer sur la plage.

Nous ne sommes pas ennuyés par beaucoup de plongeurs ! Nous décidons de décharger tout le matériel et de préparer les recycleurs.

 

DSC00194

                       Sylvain prépare son relais malgré le froid

 

Gilles commence ma formation à l’utilisation du recycleur. Un cours particulier avec « maestro Gilles ». Chaque détail, chacune de mes questions est analysées, explications simples, que du bonheur.

Après deux heures de théorie, nous mettons en applications les vérifications de tout notre matériel.

 

DSC00189

                      Le muret de la petite plage encombré de matériel 

 

Un petit repas, assis dans le coffre de l’espace nous permet de discuter (encore), et surtout de nous mettre à l’abri du vent glacial. Un petit café bien chaud pour clôturer le tout. (vive le petit réchaud camping gaz de Gilles !!)

C’est parti, nous nous équipons.

 

DSC00208

                       Sylvain et Gilles, duo sans bulle, photographié par Thierry du "Vieux campeur" 

 

DSC00206

                         un plongeur recycleur au coeur des montagnes 

 

Nous décidons de nous immerger dans le petit port, car la tempête fait rage à la mise à l ‘eau habituelle.

 

DSC00210

                       Sylvain dans le petit port, sous la pluie

 

Après avoir passé la jetée, nous nous dirigeons vers le tombant. Les paramètres de plongées sont clairs, maitriser la machine, contrôler la Pp O2 en visuel, et sur analyseur, ne pas dépasser les 20 mètres de profondeur.

Je suis toujours surpris par cette nouvelle façon de plonger. Seul le bruit de ma respiration résonne dans ma tête. Les efforts sont réduits au maximum, car il faut prendre son temps. Que du bonheur !!!

Je découvre les joies du monde du silence extrême. Gilles regarde avec son œil d’expert tous mes gestes, c’est très rassurant.

La plongée se déroule sans soucis, nous sommes au chaud dans nos vêtements, même au niveau de la respiration l’air est agréable.

Je ne vois pas passer le temps, tellement j’ai envie d’apprendre, la gestion, la stabilisation … mais nos instruments indiquent 75 minutes !!!!

Après avoir effectué nos paliers, et sur le retour, je décide de faire à nouveau les exercices de sécurités, vidage de masque, reprise du détendeur classique sur mon relais de 10 litres d’air.

Une journée vraiment agréable en tête à tête avec Gilles qui restera gravée dans notre mémoire.

Sur le plan financier, pas un centime ne sera déboursé par l’ASSP.

 

DSC00203

                       le Panzer Dolphin, mécanique de précision 

 

 

Un grand merci à Gilles pour l’utilisation de sa voiture + remorque, et surtout pour ses compétences d’expert en matière de recycleur, et de son expérience en plongée.

Salutations Azotées

Sylvain Dupuy

 

PICT0052

                         la vasque remplie d'eau claire du Grand Goul    toutes les photo sont de Philippe Moya

 

Après le lac alpin, les sources !

Le Père Noël passé, la bascule 2012/2013 réalisée sous le champagne comme il se doit, c'est donc le 14 janvier 2013 que je retrouve Philippe à Bourg St Andéol pour retrouver un de nos terrains de jeu favori, le Grand Goul.

Bonne surprise, nous pouvons accéder au pont et y garer les voitures, le portage n'en sera que plus aisé. L'eau de la vasque est transparente, promesse d'une belle plongée. Vite, nous sortons le matériel:

 

  • bi 2 fois 20 litres “air” et relais 15 litres oxy pour Philippe, avec cerclages, plaque et wing.

  • Recycleur avec relais air 6 litres et 10 litres nitrox 32 en redondance pour moi

 

Rapidement, de part la force de l'habitude, tout est assemblé, vérifié, contrôlé, re vérifié et re contrôlé.... j'ai l'air d'insister ? En plongée souterraine, la routine est dangereuse, et il vaut partir l'esprit tranquille... donc on vérifie tout 2 fois..... Et vous verrez que ça ne suffit pas toujours.... J'en vois qui se fende d'un sourire narquois, attendez , le gag est pour bientôt.....

 

Bref, les relais sont dans l'eau ou posé sur le bord de la vasque, et sous la petite bise glacée remontant le vallon du Tourne nous enfilons polaire et vêtement étanche sans trainer. Philippe endosse le lourd bi 20 dans la vasque pendant que je m'insinue dans mon harnais sur les petits escaliers qui surplombent la vasque. Oxygène et diluant ouverts, revodream en marche, direct sytem du vêtement clampé, j'avale mon embout et commence à ventiler sur la boucle. Direction le bord de la vasque, l'échelle fixée à demeure par la CRPS RABA, et me voilà enfin dans l'eau. Reste à enfiler les palmes, le masque, coiffer le casque et accrocher les relais, le dévidoir et autres bricoles.

 

 

PICT0057,modifié

                       Stéphane devant l'étroiture à - 12 m  

 

 

Coup d'oeil à Philippe, c'est bon on y va. Je passe le premier et dès que j'attaque la descente je perçois les flash dans mon dos, les photos commencent.... Arrivé à – 12 m, voici l'étroiture..... qui parait toujours aussi peu engageante, malgré les divers déblais. Je décide de la franchir à reculons, face contre les galets, mes 2 relais à bout de bras. Et ça passe bien ! Ou du moins pas si mal. Du coin de l'oeil je vois le Nhe O3 qui passe dans le rouge, bizarre mais on verra ça après . Philippe, comme d'habitude, ouvre la serrure de face sans sembler remarquer une quelconque difficulté.

 

 

PICT0060                       Ramping dans les galets, relais à bout de bras, ça passe.... 

 

 

Je rajuste les relais, vérifie la PPO2 et l'ordinateur..... Ecran noir ! J'essaie de le rallumer, impossible.... Serait il en train de me jouer un vilain tour ? En fait, c'est simplement....la pile ! Tout contrôler 2 fois, ai je écrit ? Ben cette vérification la, zappée ! Merci à la sacro sainte redondance des plongeurs spéléo, il me reste montre, profondimètre et tables pour gérer la plongée, sans compter les 2 ordinateurs de Philippe.

 

 

PICT0070, modifié

                       en progression vers le puits 

 

 

Nous palmons sereinement vers le puits, ou à – 18 m je me fais encore piéger par une PPO2trop élevée ( presque 2 bars ) qui m'oblige à passer un instant sur mon nitrox en circuit ouvert, le temps que la vanne de diluant ouverte en grand ne fasse redescendre le pourcentage d'oxygène.

 

 

PICT0126,modifié

                       le fil d'Ariane est suivi religieusement 

 

 

Fin prêt, nous basculons dans le puits: une chute au ralenti au coeur de la terre, dans le chuintement des bulles de Philippe. Nos phares déchirent l'obscurité et font jaillir la roche couleur d'albatre des ténèbres: c'est comme si le siphon n'existait pas avant que nous ne l'éclairions.... Déjà – 40 m, j'apperçois le palier minéral vers – 50 m, un coup d'oeil au profondimètre et je l'atteinds déjà. Ma pression partielle d'oxygène est à 1,4 b, je coupe l'injection d'oxy, rince la boucle et me laisse glisser encore vers le fond, grisé par la narcose.

 

 

pele mele

                          toujours beaucoup de matériel pour évoluer sereinement dans les siphons 

 

Le fil d'Ariane plonge vers le fond, le timer annonce 59 m et quelques décimètres, PPO2 à 1,47 bar. Je m'arrête là, juste avant la petite étroiture.

 

 

PICT0121

                       l'oeuvre de l'eau et de la roche 

 

 

 

Philippe, lui passe la restriction et descend de quelques mètres pour un dernier regard vers l'abysse. Je regarde ses lumières disparaitrent, puis décide de remonter l'attendre à – 50m. J'ai le temps, tout va bien et j'en profite pour regarder et jouir pleinement du tube minéral: c'est quand même plus sympa que les carreaux de la fosse à Meyzieu !

 

 

PICT0084,modifié

                                          la remontée commence avec presque 30' de décompression

 

 

Puis Philippe me rejoint, et nous remontons vers notre décompression. Pas d'ordinateur, donc retour au MT 92: j'opte pour 15' à 60 m soit 3' à -12 m, 5' à -9 m et 21' à -6 m, réalisé à 1,4 b de PPO2 , autant dire que je suis large ! Philippe lui fera une décompression quasi identique, en "séchant" les 50 bars de la bouteille d'oxygène.

 

 

PICT0111

                       ce n'est pas la profondeur, mais bien la distance par rapport à la sortie

 

 

 

PICT0148

                         auto portrait de Philippe durant la déco à l'oxygène

 

 

 

BSA ASSP 

 

Sortie de l'eau sans problème après 1h 30 de plongée. Nous tombons alors sur Claude Bénistand, Thierry Briolle et Michel Comte de la CRPS RABA, venant initier quelques plongeurs mer à la plongée souterraine.

 

Une très bonne plongée de reprise donc, sans impact financier sur le club, 2013 s'annonce bien. RDV au prochain compte rendu !

 

 

PICT0136                       une bulle d'air piégée au plafond....

  

Partager cet article

Repost 0
Published by plongeur - dans CR des sorties
commenter cet article

commentaires