Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 09:47

Une plongée sur l'Elevine dimanche 17 octobre

 

photo de l'auteur

 

IMG 3281

 

 

Mer chaude, 18° en surface, 16 encore vers 30m. et baissant rapidement en dessous.

Une plongée protégée par les falaises de la côte de Carry le Rouet, le Mistral soufflant assez fort.

Comme toujours accueil et ambiance très amicale dans ce club du centre ville de Carry.

Matériel très bien entretenu, locaux accueillants, grands vestiaires, deux douches brulantes, W.C. plongeurs locaux ce qui est un signe de qualité.

<<Philippe, tu plonges avec Stéphanie>>

 

O.K. va pour Stéphanie, j'aurai pu plus mal tomber, Florence la DP du jour me présente à une dame, fort souriante qui va me suivre avec attention pendant toute la plongée, allez savoir pourquoi mais elle me nomme responsable de la palanquée dès le début de notre rencontre.

Je la préviens, je suis photographe (du moins le prétens-je) Stéphanie n'est pas génée si je prends du temps pour faire des photos, me dit qu'elle me montrera tout ce qu'elle trouvera pendant la plonge. Et qu'elle fera comme je le veux.

 

Je n'aime pas les responsabilités, et si je fais le mauvais choix et si l'on ne trouve pas le bateau au retour ??? dur dur d'être le chef de palanquée.

J'opte pour un compromis, la dame aimerait faire le tour de l'ilot proche, et moi je voudrai faire le tombant éloigné... nous partons vers le tombant, puisque c'est moi le chef. Et vers 120 bars je tourne vers l'ilot ainsi ma binome aura aussi ce qu'elle désire.

De plus cette méthode nous évite de descendre dans la zone froide, et comme nous sommes tous les deux en humide (si si il y en a encore à cette époque de l'année).

Nous ne rencontrons qu'un poulpe qui nous regarde d'un oeil noir. Quelques pauvres branches de corail.

 

Pas grand chose à voir sur les roches, par contre beaucoup de poissons, mais pas aussi beaux qu'en Egypte ni aussi disciplinés, ils ne restent pas devant l'objectif ! devant une telle désinvolture, je ne cherche pas à les prendre en photo, tant pis pour eux.

Nous finissons tranquillement votre plongée entre 5 et dix mètres, et au pif je reviens vers ce que je pense être le mouillage.

A 50 bars, nous sortons doucement la tête de l'eau, les paliers il y a longtemps que nous n'en avons plus à faire grâce au nitrox. Et par chance nous sommes à 10m. du zod ! OUF ! j'ai fait illusion.

Ma binome est ravie, elle n'a pas eu froid, et apparament c'était pourquoi elle ne voulait pas aller sur le tombant. Que ne l'avait-elle pas dit ainsi.

Tout le monde est content.

Remontée tranquille sur le bateau après avoir donné nos blocs et nos ceintures aux deux personnes de sécu.

Thé chaud pour se réchauffer, moi je n'aime pas, mais cela réchauffe les mains de tenir un verre plein de thé bien chaud, ensuite les poissons en profiterons quand il sera froid.

Retour très mouillé et les mains de celles et ceux qui n'ont pas de gants deviennent vite rouges et tremblantes.

Voilà une petite plongée moyenne, mais cela est toujours agréable de se retrouver entre plongeurs et d'aller voir sous l'eau.

La rade de Marseille et de Fos sont encombrées de porte-conteneurs et de pétroliers au mouillage, des dizaines d'énormes bateaux attendent la fin de la grêve.

 

Philippe

Partager cet article

Repost 0
Published by plongeur - dans CR des sorties
commenter cet article

commentaires