Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 21:36

 

Viaduc de l’Ascension 2014

 

           Il faut savoir varier les plaisirs, et ce coin là de la côte n'a pas eu souvent les faveurs de l'ASSP. Aussi, Philippe, par esprit de sacrifice, décida de mener une reconnaissance méticuleuse des bourgs cachés derrière St Mandrier et sa célèbre école de plongée pour nageurs de combat et autres démineurs... Voici donc le récit d'un WE rallongé au bord de la grande bleu, avec à la clée une future sortie pour la rentrée.... Mais je laisse le clavier à Philippe.

 

toutes les images sont de Philippe Moya, sauf mention contraire.

 

 

 

450

                           St mandrier vu du ciel.              Source internet

 

 

 

Face à Toulon se trouve la base de Saint Mandrier, les faux époux Turenge, vous vous en souvenez ?

 

Derrière, le petit village de Saint Elme et sa grande baie, avec au loin vers le cap Sicié, le non moins célèbre rocher des deux frères.

 

Puisque l’on parle des deux époux créateurs d’épaves, parlons épaves donc.

 

 

 

29lo0zs83435 jpg84802

                 St mandrier où se forment nos nageurs de combat, mondialement reconnu pour leurs compétences et leurs discrétions, malgré le fiaco (?) du Rainbow Warrior en 1985 à Auckland.

voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_du_Rainbow_Warrior pour se rafraichir la mémoire.   photo source internet

 

 

 

Vous avez en épaves officielles : l’Ariane, sous marin, terrain de jeux des plongeurs démineurs. Puis vers moins 80 le Dornier hydravion allemand trimoteur…. C’est trop ? alors nous en avons un autre plus petit, dénommé simplement l’hydravion, vers moins 35….. un gros homard habite dans un des moteurs….. puis le Tromblon, petite épave d’une canonnière vers moins 27m. çà c’est pour les épaves proches de la côte, et en allant vers les deux frères, le célèbre Arroyo, navire citerne, coulé par le commandant Talliez lui-même du nouvellement créé GERS, sur un fond de 36m. et derrière une toute petite épave peu plongée d’un chalutier en bois .

 

 

st-mandrier 1433

      il faut parfois se creuser un peu la tête pour reconstituer les éléments concrétionnés par le séjour dans l'eau de mer... mais cela concourre aussi au charme des épaves. 

 

 

 

Autour des deux frères pour les amoureux de rochers et de tombants, plusieurs spots, la roche aux mostelles, le rocher à Fifi, les deux frères de mer….. de quoi bien s’amuser.

 

Plusieurs clubs de plongée proposent leurs services aux plongeurs désireux d’y jeter leurs palmes, et c’est ce que je me suis proposé de faire pour ce long congé de fin de semaine.

 

Le soleil est prévu pour les quatre jours, je plonge le matin, réservant mes après midi à ma petite famille qui m’accompagne, je plongerai deux fois sur l’Arroyo, pour cause de vent et de courant, mais on peut imaginer pire comme plongées.

 

 

st-mandrier 1511

         un simple panneau de cale ouvert sur la pénombre, c'est déjà un peu l'aventure.... Tentant, non ?

 

 

 

Le premier jour en sortant de l’eau, je ne trouverai plus personne sur le bateau…. Pas bien bon çà…. Je ne sélectionnerai donc pas ce club pour vous, et pour d’autres raisons de confort également.

 

La première plongée sur l’Arroyo donc s’est fort bien passée, pas de courant, visibilité normale, une petite dizaine de mètres.

 

Briefing inexistant…. Ma foi, les plongeurs connaissaient tous le site.

 

Je tombe sur un binôme plutôt tatillon, je le comprends, il ne me connaît pas, et il a raison de bien cadrer….

 

Place aux images, de la tôle, des écoutilles, des poissons, des gorgones, une grosse hélice et son gouvernail…

 

 

st-mandrier 1465

         nuage habituel d'anthias autour des tôles, poissons habituels et gardien des fortunes de mer.

 

 

 

Plus des murènes, un poulpe, trois planaires, une langouste…. Pas mal. Non ?

 

 

st-mandrier 1445

          Superbe murène prise sur le vif, gueule ouverte parmi les concrétions multicolores.

 

 

 

Le lendemain, un très fort courant c’est installé, et donc le site prévu n’est pas faisable, nous revenons sur l’Arroyo…. rien de mieux à dire sauf que du coup ma conso est supérieure à hier, mais ce fut le cas de tous les plongeurs.

 

Par contre, je bous intérieurement, en effet, je demande à un plongeur qu’il me passe mon appareil photo une fois que j’ai sauté à l’eau. Celui-ci arrache la fibre optique ! ! ! GRRR ! plus de flash ! photos avec le diffuseur obligatoires, mais bien sûr cela ne donne absolument pas la même chose…. Je n’ai vraiment pas de chance !

 

st-mandrier 1492

                 Malgré  ses déboires de flash, Philippe captura néamoins l'image de ce Pseudobiceros splendicus ou planaire noire, qui ondule sur quasiment toutes les mers du globe entre 5 et 50 m.

 

 

 

st-mandrier 1494

          il sécrète un mucus toxique lui servant à capturer ses proies: carnivore, son tube digestif ne possède qu'une ouverture, les aliments et les déjections passent donc par le même chemin. autre particularité, cet animal fin comme du papier à cigarette est très fragile, mais peut se régénérer à partir d'un simple morceau déchiré....

 

 

 

Pour les non plongeurs, un bus de mer permet pour un euro d’aller à Toulon en traversant la grande rade, en passant non loin de la flotte de la méditerranée. Et un autre euro pour rentrer !

 

Je passerai ainsi devant le Dixmude, bateau que je connais de nom, un ancien membre du club étant officier à bord.

 

 

st-mandrier 4356

                Et voici le Dixmude, porte hélicoptère d'assaut amphibie, désigné comme bâtiment de projection et de commandement par la Marine Nationale. il participa à l'opération Serval en janvier 2013. Eric, si tu nous lis, cette photo est pour toi !

 

 

 

Je vous suggère de visiter Toulon le dimanche matin, et de faire le marché chanté par Gilbert Bécaud.

 

La journée, vous pourrez flâner dans les rues des Sablettes, petites boutiques, animations, manèges pour les enfants.

 

 

st-mandrier 4317

                                    c'est en effet plutôt coloré dans les rues du village !

 

 

 

Finalement, résultat de mon test : je vous proposerai pour septembre le club du CPSM

 

Situé en bord de mer, le seul tout petit inconvénient, est que nous devrons nous rendre aux bateaux à pied, tout équipé, une trentaine de mètres, et monter sur l’un des deux petits bateaux rapides en alu. C’est vraiment le seul petit point négatif que je trouve. Pour le reste, sécurité impeccable, un minimum de navigation pour arriver sur les sites. Ce club propose un confort hors plongée bien agréable surtout pour nos adhérentes, qui ne raffolent pas de se changer sur un trottoir, et de devoir rentrer à leur hébergement pour pouvoir se doucher ou aller aux toilettes….. les conditions spartiates de certains clubs encore en 2014 me semblent d’un autre âge, il faut savoir évoluer….

 

Pour l’hébergement, nous avons un hôtel de plein air, (un camping de mobilhomes quoi) tarifs imbattables.

 

Mais je vous en reparlerai en temps utile….

 

 

Philippe

 

Partager cet article

Repost 0
Published by plongeur - dans CR des sorties
commenter cet article

commentaires